Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Real Madrid - Bayern Munich : suivez le match en direct

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

Sports

La capacité des Bric à organiser de grands événements sportifs en question

©

Vidéo par FRANCE 24 - Marion GAUDIN

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 27/12/2010

Le fiasco annoncé des Jeux du Commonwealth de New Delhi pose la question de la capacité des puissances émergentes comme le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine à organiser des événements sportifs d’envergure mondiale.

Si les Jeux olympiques de Pékin, en 2008, et la Coupe du monde de football en Afrique du Sud ont prouvé au monde que les pays émergents pouvaient organiser des événements sportifs d'envergure mondiale, le cas des Jeux du Commonwealth de New Delhi pose visiblement problème. Mise en difficulté par des travaux interminables et par une corruption généralisée, la compétition, qui doit débuter dans dix jours, paraît aujourd’hui plus que jamais sur la sellette.

Huit pays, dont la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Écosse et le Canada, ont menacé de ne pas y participer à cause de la qualité du village des athlètes qui, selon plusieurs chefs de délégations, est jugée "insalubre", voire "invivable". Quant aux attaques en plein centre de New Delhi et aux récentes chutes d'un pont pour piétons et de l'un des toits du stade où doit se dérouler la cérémonie d’ouverture, elles n’arrangent en rien la crédibilité des autorités indiennes qui continuent d'affirmer que les Jeux seront les "meilleurs jamais organisés"

La situation est telle qu'elle pose la question de la capacité des fameux BRIC - un groupe de puissances émergentes composé du Brésil, de la Russie, de l'Inde et de la Chine - à organiser de tels événements. D'autant plus que les prochains Jeux olympiques d'hiver doivent avoir lieu à Sotchi, en 2014...

"Il faut qu'ils se bougent !"

En Russie en effet, si l'état d'avancement des travaux est conforme aux prévisions, comme l'a affirmé la délégation du Comité international olympique (CIO) lors de sa dernière visite dans la station balnéaire de la mer Noire en avril dernier, la menace terroriste émanant des groupes islamistes radicaux basés dans les républiques caucasiennes voisines ne pose pas moins un sérieux problème de sécurité.

Quant au Brésil, qui organisera le Mondial de football en 2014 et les JO d'été en 2016, beaucoup d'experts estiment que la situation des infrastructures y est très préoccupante... En mai 2010, Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fédération internationale de football (FIFA), avait ainsi qualifié d'"intolérables" les retards pris dans la construction des stades. "Les Brésiliens voulaient le Mondial depuis longtemps, mais maintenant, il faut qu'ils se bougent !", avait-il lancé aussi à cette occasion.

Le Français a, depuis, mis de l'eau dans son vin, à la suite d'une nouvelle visite des chantiers au mois de septembre. Quant aux JO de Rio, la présidente de la Commission de coordination du CIO vient d'exprimer son mécontentement face au retard pris dans la création de l'Autorité publique olympique (APO), l'organisme qui doit coordonner la construction des infrastructures olympiques et des transports publics. La Marocaine Nawal El Moutawakel a notamment enjoint Rio à "ne pas perdre de temps." Du temps, c’est justement ce qui manque cruellement à New Delhi…

Première publication : 23/09/2010

  • JEUX DU COMMONWEALTH

    "Déçue" par New Delhi, la Nouvelle-Zélande retarde le départ de ses athlètes

    En savoir plus

  • JEUX DU COMMONWEALTH

    Un pont pédestre s'écroule près d'un site sportif

    En savoir plus

  • JEUX DU COMMONWEALTH

    Retards et insécurité, la Nouvelle-Zélande menace de se retirer

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)