Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

FRANCE

La mobilisation, clé de la nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites

©

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 23/09/2010

Pour les syndicats, la nouvelle journée d'action contre le projet de réforme des retraites, jeudi, est un test. Plus les manifestants seront nombreux, plus le bras de fer engagé avec le gouvernement tournera à leur avantage, estiment-ils.

Après une première journée d’action le 7 septembre dernier, les syndicats organisent une nouvell

e journée de mobilisation contre la réforme des retraites, ce jeudi.

L’appel a été lancé par l’intersyndicale CGT-CFDT-CFTC-CFE/CGC-FSU-Unsa.

Avant même que les cortèges ne s’ébranlent - quelque 231 manifestations sont prévues aujourd’hui - les chiffres concernant le taux de grévistes commencent à tomber. 

Dans l’Éducation nationale, un enseignant sur quatre est en grève, selon le ministère, primaire, collèges et lycées confondus.

 À la Poste, quelque 16,5 % du personnel était répertorié comme gréviste à 10h, contre 22,07 % lors de la précédente journée de mobilisation.

La direction de la SNCF, de son côté, annonce un taux de grévistes de 37,06 %

, tandis

SUR LE NET

- Lire le communiqué de l'intersyndicale appelant à la grève le 23 septembre

- La carte des mobilisations sur le site de la CFDT

- La carte des mobilisations sur le site de la CGT

- Le texte adopté en première lecture par l'Assemblée nationale

- Le dossier législatif sur la réforme des retraites sur le site de l'Assemblée nationale

que la CGT affirme, elle, qu'il s'élève à 49,85 %, contre 51,8 % le 7 septembre. Le trafic dans la matinée était conforme aux prévisions.

En ce qui concerne les transports de la RATP en Île-de-France, le trafic est meilleur que ce qui avait été annoncé, avec plus de 4 rames de métro sur 5, plus de un RER A sur 2 et un RER B sur trois.

Reste que c’est essentiellement dans la rue que va se jouer cette journée. De l

Droit de grève, mode d'emploi

La grève - dont le droit est garanti en France par la Constitution - est une cessation collective et concertée du travail destinée à appuyer des revendications professionnelles.

Dans le privé

Tout salarié a le droit de faire grève. L’employeur pourra retenir la part du salaire correspondant à la durée de la grève.

Dans le public

Toute grève, même si elle est inférieure à une journée, donne lieu à une retenue de 1/30e de la rémunération mensuelle. Toutefois, dans les fonctions publiques hospitalière et territoriale, la retenue sur salaire est strictement proportionnelle à la durée de la grève.

Certains personnels ne disposent pas du droit de grève (police, CRS, militaires…). D’autres sont astreints à un service minimum (agents hospitaliers…).

’ampleur de la mobilisation dépendra sans doute, en effet, l’avenir du mouvement. Les syndicats ont exprimé leur confiance en une mobilisation importante contre un texte adopté en première lecture à l’Assemblée nationale, et qui doit maintenant être examiné au Sénat, sans doute à partir du 5 octobre - la date exacte doit être arrêtée le 29 septembre.

Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, a ainsi estimé mercredi

que la protestation était "en train de gagner le soutien populaire". De son côté, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a déclaré jeudi matin sur Canal + que la mobilisation contre le projet de réforme des retraites allait "être forte", jugeant que le chef de l'État "devrait constater au plus tôt l'ampleur du désaccord", faute de quoi, il faudra "créer de nouvelles initiatives".

Un chiffre servira de repère : celui de la mobilisation du 7 septembre. À cette date, le nombre de manifestants s'était élevé à 1,12 million de personnes, selon le ministère de l'Intérieur, et à plus de 2,7 millions, selon la CGT.

L'inconnue réside dans la mobilisation des étudiants et des lycéens, qui étaient peu nombreux dans les rues lors de la dernière journée de grève. Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, a souhaité qu'ils rejoignent le mouvement.

Dès vendredi, l'intersyndicale se réunira pour décider des suites à donner au mouvement. D'ores et déjà, dans certaines entreprises et certaines unions syndicales locales ou départementales circulent des appels à des grèves reconductibles dès le 24 septembre.

Le ministre du Travail, Éric Woerth, a répété, mercredi, que "le cœur de la réforme" - à savoir le recul de l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans - ne changerait pas, cette disposition étant, selon lui, "juste et nécessaire".

Première publication : 23/09/2010

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte la réforme des retraites au terme de débats houleux

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Négocier sur les retraites, est-ce vraiment dans l'intérêt des syndicats ?"

    En savoir plus

  • GRÈVES

    Manifestations à travers la France contre la réforme des retraites

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)