Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

Amériques

Le discours d'Ahmadinejad provoque le départ des délégations occidentales

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2010

Le président iranien a profité de son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU pour reprendre la théorie d'un "complot américain" derrière les attentats du 11-Septembre. Les délégations occidentales ont immédiatement quitté la salle.

REUTERS - A la tribune de l’assemblée générale des Nations unies, Mahmoud Ahmadinejad a repris à son compte jeudi la théorie du complot à propos des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, provoquant la sortie des délégations américaine et européennes.

"Ahmadinejad est coutumier de ces provocations"

Le chef de l’Etat iranien, qui déclare périodiquement vouloir rayer Israël de la carte du monde, a dit que pratiquement seuls les dirigeants américains pensaient que les détournements d’avion à l’origine des attentats visant les tours du World Trade Center à New York et le Pentagone étaient le fait d’un groupe extrémiste.

Une autre théorie, a-t-il poursuivi, veut que « certains éléments au sein du gouvernement américain aient orchestré les attentats pour renverser le déclin de l’économie des Etats-Unis et de son emprise sur le Proche-Orient, et ce pour sauver le régime sioniste ». Ahmadinejad utilise généralement cette expression pour désigner Israël.

« La majorité du peuple américain comme la plupart des nations et gouvernants de la planète partagent cette position », a-t-il assuré devant l’Onu, demandant une enquête internationale sur les évènements du 11 septembre.

Peu après ces propos, la délégation américaine, celles des Vingt-Sept de l’Union européenne et de plusieurs autres pays ont quitté ostensiblement la salle en guise de protestation.

Le porte-parole de la délégation américaine aux Nations unies, Mark Kornblau, a déploré qu’Ahmadinejad ait « une fois encore choisi de débiter ses infâmes théories conspirationnistes et ses insultes antisémites, qui sont aussi odieuses et délirantes que prévisibles ».

Barack Obama a jugé ces propos « absolument outrangeants et offensants - particulièrement dans la ville où les attentats du 11 septembre ont eu lieu », a rapporté un porte-parole de la Maison Blanche.

Catherine Ashton, haute représentante pour la politique extérieure de l’UE, a également dénoncé le discours de Mahmoud Ahmadinejad.

Le président iranien a ajouté que des preuves accréditant ses thèses avaient été dissimulées.

Il a cité les « quelques passeports trouvés dans l’immense volume de décombres et la vidéo d’un individu (...) dont il a été dit qu’il négociait pour du pétrole avec des responsables américains ».

« Cela a été couvert et on a dit que, en raison de l’explosion et du feu, aucune trace des kamikazes n’avait été trouvée », a-t-il ajouté.

Première publication : 23/09/2010

  • IRAN

    Ahmadinejad estime que le capitalisme est "à l'article de la mort"

    En savoir plus

  • IRAN

    Mahmoud Ahmadinejad dénonce "la logique du cow-boy" des États-Unis

    En savoir plus

  • IRAN

    Pour Shirin Ebadi, "le régime se montre de plus en plus violent"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)