Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'armée française entre en contact avec les deux journalistes otages

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2010

L'amiral Édouard Guillaud a affirmé que l'armée française avait parlé au téléphone aux deux journalistes de France 3, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, retenus en Afghanistan depuis le 30 décembre 2009. Les deux otages gardent un "bon" moral.

AFP - Les deux journalistes de France 3 retenus en otage en Afghanistan, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, ont "bon" moral et il y a "un espoir raisonnable" qu'ils soient libérés avant Noël, a déclaré vendredi sur Europe 1 le chef d'état-major des armées Edouard Guillaud.

"Nous avons un canal de communication qui fait que nous avons eu des preuves de vie diverses. Personne ne les a vus" mais "on a pu leur parler au téléphone, nous avons eu également d'autres preuves de vie qui montrent qu'ils tiennent courageusement le choc", a dit l'amiral Guillaud.

"Je n'étais pas présent à cet entretien mais manifestement, outre le relais des revendications de leurs ravisseurs, le moral était bon, ils résistent", a-t-il ajouté.

Comme on lui demandait si les deux journalistes, enlevés le 30 décembre 2009, pourraient être libérés avant Noël, il a répondu: "c'est un espoir raisonnable, oui". "Le canal de communication fonctionne bien, c'est donc qu'on peut négocier", a estimé Edouard Guillaud.

Interrogé sur les revendications de leurs ravisseurs talibans, il a indiqué qu'"ils réclament, comme souvent, plein de choses: il peut y avoir des exigences financières, des exigences de libération d'un certain nombre des leurs dans différents endroits du monde, un retrait unilatéral d'une zone ou d'une autre".

Quant aux rançons, l'amiral Guillaud a rappelé les déclarations de Nicolas Sarkozy qui, en août, a affirmé que "payer des rançons ne pouvait pas être une stratégie durable". "Ensuite, tout est une question de circonstances. Il n'y a pas deux prises d'otages identiques, nous nous adaptons", a-t-il dit.

Interrogé sur ces rançons, il a indiqué que leur "niveau a augmenté", sans donner de chiffres.

Première publication : 24/09/2010

  • AFGHANISTAN

    2010 est déjà l'année la plus meurtrière pour les forces internationales

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)