Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

EUROPE

Londres réhausse le risque d'attaque terroriste liée à l'Irlande du Nord

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2010

Face à la "forte possibilité d'attaque" liée à la situation en Irlande du Nord, la ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May, a élevé le niveau d'alerte à "important".

AFP - L'alerte pour menace d'attentats terroristes liés à l'Irlande du Nord est passée d'un niveau "modéré" à "important", ce qui signifie une "forte possibilité d'attaque", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur vendredi.

"Le directeur général des services de sécurité m'a informé qu'il avait rehaussé le risque d'attaque terroriste liée à l'Irlande du Nord en Grande-Bretagne de modéré à important, ce qui signifie qu'une attaque est une forte possibilité", a indiqué la ministre de l'Intérieur Theresa May.

C'est la première fois que le gouvernement publie un niveau de menace terroriste liée à l'Irlande du Nord, indique le ministère. L'objectif est d'assurer la "transparence" de l'information et d'encourager le public à la vigilance.

"Je voudrais engager le public à rapporter toute activité suspecte à la police et aux services de sécurité dans leur effort constant pour découvrir, poursuivre et démanteler l'activité terroriste", a poursuivi Mme May.

Le niveau "important" est le troisième sur une échelle allant de "critique", à "sévère", "important", "modéré" et "bas".

Le 17 septembre dernier, le directeur général du MI5 (renseignements intérieurs" avait mis en garde contre de nouveaux risques de la part de militants républicains irlandais dissidents.

Jonathan Evans, qui s'adresse rarement au public, avait mis en garde contre une "hausse continue de l'activité terroriste et de l'ambition" des républicains dissidents en Irlande du Nord au cours des trois dernières années.

"Même si la campagne des dissidents se concentre à présent sur l'Irlande du Nord, nous ne pouvons pas exclure la possibilité qu'ils étendent leurs attaques à la Grande-Bretagne".

Plus de 30 attaques ou tentatives d'attaques par des groupes dissidents républicains opposés au processus de paix en Irlande du Nord ont été recensées cette année, contre 20 pour l'ensemble de l'année dernière, a-t-il noté.

L'Armée républicaine irlandaise (IRA), bras armé historique de la cause républicaine, a renoncé à la violence et l'Irlande du Nord est entrée dans un processus de paix qui a débouché en 2007 sur un gouvernement partagé entre catholiques et protestants. Mais des groupes dissidents continuent à prôner la violence.
 

Première publication : 24/09/2010

  • IRLANDE DU NORD

    Cameron présente les "excuses" de la nation britannique pour le Bloody Sunday

    En savoir plus

  • IRLANDE DU NORD

    Une voiture piégée explose près du siège du MI5

    En savoir plus

  • IRLANDE DU NORD

    L'Assemblée approuve un accord historique entre catholiques et protestants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)