Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Amériques

Les propos d'Ahmadinejad sur le 11-Septembre offusquent Obama

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2010

Les propos que le président iranien a tenus à la tribune de l'ONU, sur la responsabilité des Américains dans les attentats du 11-Septembre ont déclenché la colère de son homologue américain qui les a qualifiés d'"odieux" et d'impardonnables".

REUTERS - Barack Obama a jugé vendredi "offensants", "odieux" et "impardonnables" les propos de Mahmoud Ahmadinejad selon lesquels des responsables américains auraient été impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Dans une interview accordée au service en farsi, la langue persane, de la BBC, le président américain a vivement dénoncé cette déclaration de son homologue iranien qui, selon la Maison blanche, va contribuer à l'isolement de l'Iran sur la scène internationale.

La République islamique est déjà frappée de sanctions des Nations unies, des

Etats-Unis et de l'Union européenne en raison de son programme nucléaire.

"C'était offensant. C'était odieux", a déclaré Barack Obama selon des extraits de son interview à la BBC diffusés par la Maison blanche.

"Ca l'était notamment parce qu'il s'est exprimé ainsi ici à Manhattan, juste à côté de Ground Zero, où des familles ont perdu des êtres chers (...) Faire cette déclaration, de sa part, c'est impardonnable", a poursuivi le président américain.

Devant l'Assemblée générale de l'Onu, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré jeudi que pratiquement seuls les responsables américains pensaient que les attentats contre le World Trade Center à New York et le Pentagone à Washington avaient été commis par Al Qaïda.

Options

Selon le président iranien, une autre théorie veut que "certains éléments au sein du gouvernement américain ont orchestré les attentats".

Il a une nouvelle fois évoqué ce sujet vendredi en déclarant au cours d'une conférence de presse que le contexte entourant ces attentats était "suspect".

Barack Obama avait décidé de s'exprimer au micro du service en farsi de la BBC avant les déclarations de Mahmoud Ahmadinejad sur les attentats du 11-Septembre. Il entend ainsi s'adresser directement au peuple iranien.

Le président américain a aussi déclaré que les Etats-Unis et leurs alliés disposaient d'"une série d'options" face à l'Iran si les sanctions prises en raison de son programme nucléaire ne débouchaient pas sur une plus grande coopération de la part de Téhéran.

Il a ajouté qu'il privilégiait la voie diplomatique pour régler ce dossier mais qu'il fallait pour cela un changement d'état d'esprit de la part du gouvernement iranien.

Mahmoud Ahmadinejad a évoqué vendredi la possibilité d'une rencontre en octobre entre un émissaire iranien et un représentant du groupe dit 5+1, composé des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et de l'Allemagne.

Ce groupe tente de parvenir à un règlement de la crise ouverte par le programme nucléaire iranien. Téhéran assure que ce programme vise uniquement à produire de l'électricité mais les Etats-Unis et leurs alliés soupçonnent la République islamique de vouloir se doter de l'arme atomique

Première publication : 24/09/2010

  • NATIONS UNIES

    Le discours d'Ahmadinejad provoque le départ des délégations occidentales

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Neuf ans après le 11-Septembre, Obama appelle les Américains à la tolérance

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Partisans et opposants manifestent autour du projet de la mosquée de Ground Zero

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)