Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

Les syndicats annoncent deux nouvelles journées d'action début octobre

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/09/2010

L'intersyndicale souhaite maintenir la pression sur le gouvernement pour qu'il revoie son projet de réforme des retraites. Deux nouvelles journées de grèves et de manifestations sont prévues le 2 et le 12 octobre prochains.

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et les syndicats sur le projet de réforme des retraites.

Au lendemain d’une journée d’action qui a rassemblé entre 1 et 3 millions de personnes, deux nouvelles mobilisations ont été annoncées ce vendredi.

Réunis au siège de la CGT à Montreuil, dans la région parisienne, l’intersyndicale a décidé d’organiser une journée de manifestation le samedi 2 octobre, puis une grande journée de grèves et de manifestations le mardi 12 octobre.

Le texte, qui "met en garde le gouvernement sur les conséquences que provoquerait l'ignorance de la colère qui s'exprime profondément", a été signé par six confédérations. FO et Sud, partisanes d’un retrait pur et simple du projet de loi et d’une journée d’action plus tôt, ont néanmoins appelé à participer aux deux mobilisations.

Les centrales syndicales évoquent par ailleurs la possibilité d’en venir à des grèves reconductibles si le gouvernement ne revoit pas sa copie avant le 12 octobre.

Fermeté du gouvernement

Malgré la pression la majorité a réaffirmé sa volonté de maintenir son projet d’allongement de l’âge de départ à la retraite.

Depuis Biarritz, dans le Sud-Ouest, où il concluait, ce vendredi, les journées parlementaires de l'UMP, le Premier ministre, François Fillon, a répondu un "non ferme et tranquille" aux revendications des syndicats. "Il faut répondre calmement à la rue parce que gouverner c'est écouter chacun, gouverner c'est respecter chacun, mais gouverner la France c'est aussi parfois savoir dire ‘non’" a-t-il lancé.

Un discours de fermeté qui n’a pas entamé la détermination des syndicats. Invité sur France 2, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, lui a opposé un "non ferme et résolu". "Je dis très directement au Premier ministre, qui nous dit un non ferme et tranquille, que c'est aussi un non ferme et résolu de la part des manifestants et des organisations syndicales."

Déjà voté par l’Assemblée nationale, le projet de loi sur la réforme des retraites doit être soumis à l’examen du Sénat dès le 5 octobre.

Première publication : 24/09/2010

  • FRANCE

    Les syndicats veulent poursuivre l'épreuve de force

    En savoir plus

  • FRANCE

    La mobilisation, clé de la nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte la réforme des retraites au terme de débats houleux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)