Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

Les syndicats annoncent deux nouvelles journées d'action début octobre

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/09/2010

L'intersyndicale souhaite maintenir la pression sur le gouvernement pour qu'il revoie son projet de réforme des retraites. Deux nouvelles journées de grèves et de manifestations sont prévues le 2 et le 12 octobre prochains.

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et les syndicats sur le projet de réforme des retraites.

Au lendemain d’une journée d’action qui a rassemblé entre 1 et 3 millions de personnes, deux nouvelles mobilisations ont été annoncées ce vendredi.

Réunis au siège de la CGT à Montreuil, dans la région parisienne, l’intersyndicale a décidé d’organiser une journée de manifestation le samedi 2 octobre, puis une grande journée de grèves et de manifestations le mardi 12 octobre.

Le texte, qui "met en garde le gouvernement sur les conséquences que provoquerait l'ignorance de la colère qui s'exprime profondément", a été signé par six confédérations. FO et Sud, partisanes d’un retrait pur et simple du projet de loi et d’une journée d’action plus tôt, ont néanmoins appelé à participer aux deux mobilisations.

Les centrales syndicales évoquent par ailleurs la possibilité d’en venir à des grèves reconductibles si le gouvernement ne revoit pas sa copie avant le 12 octobre.

Fermeté du gouvernement

Malgré la pression la majorité a réaffirmé sa volonté de maintenir son projet d’allongement de l’âge de départ à la retraite.

Depuis Biarritz, dans le Sud-Ouest, où il concluait, ce vendredi, les journées parlementaires de l'UMP, le Premier ministre, François Fillon, a répondu un "non ferme et tranquille" aux revendications des syndicats. "Il faut répondre calmement à la rue parce que gouverner c'est écouter chacun, gouverner c'est respecter chacun, mais gouverner la France c'est aussi parfois savoir dire ‘non’" a-t-il lancé.

Un discours de fermeté qui n’a pas entamé la détermination des syndicats. Invité sur France 2, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, lui a opposé un "non ferme et résolu". "Je dis très directement au Premier ministre, qui nous dit un non ferme et tranquille, que c'est aussi un non ferme et résolu de la part des manifestants et des organisations syndicales."

Déjà voté par l’Assemblée nationale, le projet de loi sur la réforme des retraites doit être soumis à l’examen du Sénat dès le 5 octobre.

Première publication : 24/09/2010

  • FRANCE

    Les syndicats veulent poursuivre l'épreuve de force

    En savoir plus

  • FRANCE

    La mobilisation, clé de la nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte la réforme des retraites au terme de débats houleux

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)