Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

Une enquête sur les dessous de la guerre économique et de l’hyper concurrence. Un samedi sur deux, à 14h15.

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Dernière modification : 08/11/2010

Des affaires sous surveillances !

Faut-il faire des affaires avec les Russes ? Comment éviter le risque de corruption, tenir à distance les mafias et s’éloigner des oligarques ? Le Journal de l’Intelligence économique a accompagné une délégation d’entrepreneurs français au pays de Poutine.

Difficile de partir seul à la conquête des marchés russes. C’est pourquoi, UBIFRANCE, l’agence chargée de promouvoir les intérêts économiques de la France à l’étranger, accompagne les investisseurs en Russie et veille au bon déroulement des rencontres. Elle aide par exemple les Français à trouver des « sviazi » : des intermédiaires qui connaissent très bien le pays et la langue. Et ils sont très occupés ! En 2009, les investissements croisés entre la Russie et la France s’élevaient en effet à 5 milliards d’euros.

Bertrand Ambroise, responsable du développement commercial à Commercial France-Oger International, décrypte le contexte actuel des relations entre la France et la Russie : « Je pense qu’il y a un contexte politique et économique qui est favorable en ce moment, avec un rapprochement certain entre le gouvernement russe et le gouvernement français. Les Russes ont envie de trouver des partenaires français. »

La COFACE, la Compagnie Française d’Assurance au Commerce Extérieur, qualifie ce marché de difficile mais également de prometteur, si certains facteurs comme la corruption parviennent à être évités. A ce sujet, Yoann Cotard, responsable de la société Clypso, se souvient qu’un article de presse soupçonnait Olympstroy, la compagnie publique russe chargée des JO, d’avoir eu des problèmes de corruption en internet. « Il y a régulièrement des affaires de corruption en Russie », dit-il.

Le risque de corruption ne décourage pourtant pas nos industriels. Lucides, ils restent très enthousiastes devant les projets présentés en vue de faire de Sotchi le futur « Saint Tropez ». Mais avant de devenir la nouvelle destination branchée de la jet-set mondiale, cette station balnéaire de la mer Noire reste en chantier.

Sur place, les industriels réalisent que la plupart des gros marchés ont déjà été attribués. Betrand Ambroise en est conscient : « Nous sommes sur un positionnement un peu tardif. »

Malgré tout, les investisseurs français qui ne craignent ni les clichés sur la bureaucratie tentaculaire ni ceux concernant la corruption, restent nombreux.
 

Par Hermine MAUZÉ

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/07/2014 Technologie

Compétition digitale : pourquoi Google agace?

Le moteur de recherche est devenu l'ennemi public numéro un de nombreuses entreprises. Des géants du web, comme des sociétés traditionnelles, tous critiquent l'insatiable appétit...

En savoir plus

05/07/2014 Allemagne

Agriculture : l'Allemagne sème la France!

L'agriculture française est-elle en panne ? La France n'est plus le leader de l'agriculture européenne. Dépassée par l'Allemagne dans de nombreux secteurs comme le lait ou le...

En savoir plus

21/06/2014 États-Unis

États-Unis : justice en catimini?

Au moindre soupçon de crime ou de délit, l’administration américaine frappe fort. Au lieu d’un procès long et coûteux, l’entreprise paie une amende et accepte d’être placée sous...

En savoir plus

07/06/2014 Émirats arabes unis

Le business de la contrefaçon

Situé à Ajman dans les Émirats Arabes Unis, le China Mall a une superficie de 200 000 mètres carrés. C’est l’un des plus grands marchés de la contrefaçon au monde. On y trouve...

En savoir plus

17/05/2014 Recherche

Biotechnologies : breveter le vivant pour faire du business ?

La vie est-elle un produit marchand ? C'est là tout l'enjeu du débat sur la brevetabilité du vivant. De quoi s'agit-il exactement ? Tout simplement d'autoriser, ou non, des...

En savoir plus