Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

EUROPE

Ed Miliband prend les rênes du Parti travailliste

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2010

Réuni en congrès annuel, le Parti travailliste britannique a élu à Manchester son nouveau leader, Ed Miliband, 40 ans, ancien secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique. Il bat de peu son frère aîné, David.

AFP- Ed Miliband a été élu nouveau leader du Parti travailliste britannique, battant de peu son frère David, selon la proclamation des résultats samedi à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre) où le parti relégué dans l'opposition réunit dimanche son congrès annuel.

Ed, 40 ans, a aussitôt serré dans ses bras son frère David, 45 ans, qui était donné

gagnant il y a seulement 24 heures.

Ed Miliband l'a emporté d'un cheveu, avec 50,65% des voix contre 49,35% pour son frère David, au terme d'une campagne de cinq mois, très marquée par le duel fraternel.

Ed, plus novice et plus à gauche que son frère, a notamment remporté les suffrages des membres des syndicats, qui comptent pour un tiers dans le scrutin.

Il s'est engagé à tourner la page de l'ère Tony Blair, réformateur du Labour, estimant que le parti a perdu des voix parce qu'il s'est éloigné de ses valeurs traditionnelles.



 

Première publication : 25/09/2010

  • ROYAUME-UNI

    La tête du Parti travailliste, un fauteuil pour deux... frères

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Miliband prêt à prendre la succession de Gordon Brown à la tête du Labour

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Qui remplacera Gordon Brown à la tête du Parti travailliste ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)