Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Scrutin local au Royaume-Uni : Londres, l'exception travailliste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Course à la Maison Blanche : l'imbattable Donald Trump ?

En savoir plus

TECH 24

Revenu universel : le nouveau cheval de bataille de la Silicon Valley

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Les confidences d’un artisan pipier de Paris

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Richard Berry

En savoir plus

FOCUS

Philippines : l'incroyable retour du clan Marcos, symbole des années noires de la dictature

En savoir plus

#ActuElles

Les femmes dans l’entreprise : Isabelle Kocher, première directrice générale du CAC40

En savoir plus

REPORTERS

Proche-Orient : "L'intifada des couteaux", le malaise d’une génération

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kevin Costner, de retour dans "Criminal"

En savoir plus

EUROPE

Ed Miliband prend les rênes du Parti travailliste

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2010

Réuni en congrès annuel, le Parti travailliste britannique a élu à Manchester son nouveau leader, Ed Miliband, 40 ans, ancien secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique. Il bat de peu son frère aîné, David.

AFP- Ed Miliband a été élu nouveau leader du Parti travailliste britannique, battant de peu son frère David, selon la proclamation des résultats samedi à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre) où le parti relégué dans l'opposition réunit dimanche son congrès annuel.

Ed, 40 ans, a aussitôt serré dans ses bras son frère David, 45 ans, qui était donné

gagnant il y a seulement 24 heures.

Ed Miliband l'a emporté d'un cheveu, avec 50,65% des voix contre 49,35% pour son frère David, au terme d'une campagne de cinq mois, très marquée par le duel fraternel.

Ed, plus novice et plus à gauche que son frère, a notamment remporté les suffrages des membres des syndicats, qui comptent pour un tiers dans le scrutin.

Il s'est engagé à tourner la page de l'ère Tony Blair, réformateur du Labour, estimant que le parti a perdu des voix parce qu'il s'est éloigné de ses valeurs traditionnelles.



 

Première publication : 25/09/2010

  • ROYAUME-UNI

    La tête du Parti travailliste, un fauteuil pour deux... frères

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Miliband prêt à prendre la succession de Gordon Brown à la tête du Labour

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Qui remplacera Gordon Brown à la tête du Parti travailliste ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)