Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 1)

En savoir plus

EUROPE

Ed Miliband prend les rênes du Parti travailliste

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2010

Réuni en congrès annuel, le Parti travailliste britannique a élu à Manchester son nouveau leader, Ed Miliband, 40 ans, ancien secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique. Il bat de peu son frère aîné, David.

AFP- Ed Miliband a été élu nouveau leader du Parti travailliste britannique, battant de peu son frère David, selon la proclamation des résultats samedi à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre) où le parti relégué dans l'opposition réunit dimanche son congrès annuel.

Ed, 40 ans, a aussitôt serré dans ses bras son frère David, 45 ans, qui était donné

gagnant il y a seulement 24 heures.

Ed Miliband l'a emporté d'un cheveu, avec 50,65% des voix contre 49,35% pour son frère David, au terme d'une campagne de cinq mois, très marquée par le duel fraternel.

Ed, plus novice et plus à gauche que son frère, a notamment remporté les suffrages des membres des syndicats, qui comptent pour un tiers dans le scrutin.

Il s'est engagé à tourner la page de l'ère Tony Blair, réformateur du Labour, estimant que le parti a perdu des voix parce qu'il s'est éloigné de ses valeurs traditionnelles.



 

Première publication : 25/09/2010

  • ROYAUME-UNI

    La tête du Parti travailliste, un fauteuil pour deux... frères

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Miliband prêt à prendre la succession de Gordon Brown à la tête du Labour

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Qui remplacera Gordon Brown à la tête du Parti travailliste ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)