Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Moyen-orient

Le dialogue israélo-palestinien suspendu au "gel" de la colonisation

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2010

À quelques heures de l'expiration du moratoire israélien, les négociations de paix entre Abbas et Netanyahou sont au point mort. Le président de l'autorité palestinienne réclame un "arrêt total" de la colonisation en Cisjordanie.

AFP - L'expiration du moratoire israélien sur la colonisation en Cisjordanie, dimanche soir, va aussitôt mettre à l'épreuve le fragile dialogue de paix relancé le 2 septembre dernier entre Israël et les Palestiniens sous l'égide des Etats-Unis.

A l'initiative de Washington, les efforts se sont poursuivis jusqu'à la dernière heure pour tenter d'arracher un compromis entre les deux camps.

Le président palestinien Mahmoud Abbas exige la prolongation du moratoire pour

continuer les négociations tandis que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exclu de poursuivre le gel de la construction dans les implantations juives de Cisjordanie au-delà de dimanche.

Afin de sauver les pourparlers, la communauté internationale --le président Barack Obama en tête-- a expressément demandé à M. Netanyahu de prolonger son moratoire.

Israël se dit "disposé à parvenir à un compromis agréé par toutes les parties" mais a répété qu'"il ne saurait y avoir zéro construction" dans les colonies.

"Dimanche soir, les chantiers vont redémarrer, nous n'aurons pas besoin de décision

Gel des colonies : de quoi s'agit-il ?
spéciale ou d'annonce", a assuré la ministre israélienne des Sports et de la Culture Limor Livnat.

Côté palestinien, le président Abbas, qui a le soutien de la Ligue arabe, a jusqu'à présent rejeté tout compromis qui ne garantirait pas un "arrêt total" de la colonisation. Il a affirmé qu'il refusait une "solution partielle".

Israël doit "choisir entre la paix et la poursuite de la colonisation", a plaidé le chef de l'Autorité palestinienne samedi à la tribune de l'ONU.

Quant aux colons juifs de Cisjordanie, ils ont fustigé l'appel du président Obama à une prolongation du moratoire, l'accusant "d'avoir cédé aux menaces des Palestiniens".

Ils ont prévu de poser symboliquement dimanche la première pierre d'un nouveau quartier dans la colonie de Revava (nord de la Cisjordanie) afin de marquer le "dégel" de la construction.

Les colons ont aussi promis de lancer, sitôt l'expiration du moratoire, une série d'appels d'offres pour une relance à grande échelle des mises en chantiers.

Annoncé le 25 novembre 2009 pour une durée de dix mois, le moratoire porte sur les implantations de Cisjordanie occupée, où vivent 300.000 colons israéliens mais pas sur les milliers de chantiers déjà engagés, ni sur la construction de bâtiments publics (écoles, synagogues, bains rituels etc.), ni sur Jérusalem-Est annexée.

Première publication : 26/09/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Gel des colonies : de quoi s'agit-il ?

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Toujours pas de compromis à la veille de la fin du gel des colonisations

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Obama appelle les pays arabes à soutenir le processus de paix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)