Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Afrique

Les sept otages retenus par Aqmi seraient en vie

Vidéo par Serge Daniel

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2010

Une source malienne proche du dossier aurait affirmé à l'AFP que les sept otages enlevés au Niger, le 16 septembre dernier, seraient en vie. L'information a été transmise à Paris qui serait prêt à "discuter avec les ravisseurs".

Les sept otages dont cinq Français, enlevés le 16 septembre au Niger par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) sont en vie et Paris en a été informé, a appris dimanche l'AFP auprès d'une source malienne très proche du dossier.

"Les sept otages enlevés au Niger et transférés entre les déserts malien et algérien sont en vie, nous avons donné l'information à la France", a déclaré cette source.

Sur l'antenne de France 24, Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères et européennes, a confirmé cette information avec prudence :"Nous pensons, nous esperons que les otages vont bien."

"Nous pensons que les otages se dirigeaient vers la zone du nord-est du Mali", a ajouté le ministre. La source malienne avait en effet indiqué que les sept otages seraient détenus entre les déserts malien et algérien, dans la zone du Timétrine. Le Timétrine est une région de collines désertiques dans le nord-est du Mali, à une centaine de kilomètres de la frontière algérienne.


"Nous travaillons avec la France pour trouver une solution mais nous avons clairement affirmé à nos interlocuteurs que nous ne voulons pas de troupes françaises, américaines, en tout cas occidentales, sur notre sol", a indiqué à l'AFP une autre source malienne, également proche du dossier des otages.

Bernard Kouchner a par ailleurs mis l'accent sur la collaboration entre Paris et les "pays amis" : "Tous nos services sont alertés, et surtout ceux des pays voisins et amis, comme le Niger, le Mali et la Mauritanie éventuellement", a-t-il précisé sur France 24. "C'est une cohésion nécessaire pour se renseigner et, dans l'avenir, agir ensemble."

Samedi, le ministre français de la Défense Hervé Morin avait déclaré qu'il avait "toute raison de penser" que les Français retenus dans le Sahel par Aqmi étaient "en vie", sans toutefois en avoir de preuve formelle.

Dans la nuit du 15 au 16 septembre, cinq Français, un Togolais et un Malgache, collaborateurs pour six d'entre eux des sociétés françaises Areva et Satom (groupe Vinci), ont été enlevés à leur domicile à Arlit, dans le nord du Niger.

L'enlèvement a été revendiqué par Aqmi qui a précisé qu'il ferait parvenir ultérieurement des "demandes légitimes" à la France.

De son côté, l'Élysée a déclaré n'avoir pas encore engagé de pourparlers avec les terroristes mais se dit "prêt à discuter avec les ravisseurs".

Première publication : 26/09/2010

  • NIGER

    Paris souhaite "engager le contact" avec Aqmi

    En savoir plus

  • NIGER

    Aqmi met en garde la France contre toute intervention visant à libérer les otages

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Aqmi revendique la mort de 19 soldats mauritaniens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)