Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

Afrique

Les sept otages retenus par Aqmi seraient en vie

©

Vidéo par Serge Daniel

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2010

Une source malienne proche du dossier aurait affirmé à l'AFP que les sept otages enlevés au Niger, le 16 septembre dernier, seraient en vie. L'information a été transmise à Paris qui serait prêt à "discuter avec les ravisseurs".

Les sept otages dont cinq Français, enlevés le 16 septembre au Niger par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) sont en vie et Paris en a été informé, a appris dimanche l'AFP auprès d'une source malienne très proche du dossier.

"Les sept otages enlevés au Niger et transférés entre les déserts malien et algérien sont en vie, nous avons donné l'information à la France", a déclaré cette source.

Sur l'antenne de France 24, Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères et européennes, a confirmé cette information avec prudence :"Nous pensons, nous esperons que les otages vont bien."

"Nous pensons que les otages se dirigeaient vers la zone du nord-est du Mali", a ajouté le ministre. La source malienne avait en effet indiqué que les sept otages seraient détenus entre les déserts malien et algérien, dans la zone du Timétrine. Le Timétrine est une région de collines désertiques dans le nord-est du Mali, à une centaine de kilomètres de la frontière algérienne.


"Nous travaillons avec la France pour trouver une solution mais nous avons clairement affirmé à nos interlocuteurs que nous ne voulons pas de troupes françaises, américaines, en tout cas occidentales, sur notre sol", a indiqué à l'AFP une autre source malienne, également proche du dossier des otages.

Bernard Kouchner a par ailleurs mis l'accent sur la collaboration entre Paris et les "pays amis" : "Tous nos services sont alertés, et surtout ceux des pays voisins et amis, comme le Niger, le Mali et la Mauritanie éventuellement", a-t-il précisé sur France 24. "C'est une cohésion nécessaire pour se renseigner et, dans l'avenir, agir ensemble."

Samedi, le ministre français de la Défense Hervé Morin avait déclaré qu'il avait "toute raison de penser" que les Français retenus dans le Sahel par Aqmi étaient "en vie", sans toutefois en avoir de preuve formelle.

Dans la nuit du 15 au 16 septembre, cinq Français, un Togolais et un Malgache, collaborateurs pour six d'entre eux des sociétés françaises Areva et Satom (groupe Vinci), ont été enlevés à leur domicile à Arlit, dans le nord du Niger.

L'enlèvement a été revendiqué par Aqmi qui a précisé qu'il ferait parvenir ultérieurement des "demandes légitimes" à la France.

De son côté, l'Élysée a déclaré n'avoir pas encore engagé de pourparlers avec les terroristes mais se dit "prêt à discuter avec les ravisseurs".

Première publication : 26/09/2010

  • NIGER

    Paris souhaite "engager le contact" avec Aqmi

    En savoir plus

  • NIGER

    Aqmi met en garde la France contre toute intervention visant à libérer les otages

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Aqmi revendique la mort de 19 soldats mauritaniens

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)