Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Amériques

Malgré une percée de l'opposition, le parti de Chavez garde le pouvoir au Parlement

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2010

Le camp du chef de l'État vénézuélien conserve le contrôle de l'Assemblée nationale à l'issue des législatives de dimanche. L'opposition réalise un bon score, privant le parti présidentiel de la majorité des deux tiers dont il disposait.

AFP - Le parti du président vénézuélien Hugo Chavez a remporté les législatives avec une majorité de 90 sièges sur 165, mais l'opposition a fait une percée significative, le privant de son hégémonie des deux tiers au Parlement, selon les données des autorités électorales.

Le PSUV décroche 90 sièges, et les partis d'opposition toutes tendances confondues 61, selon le décompte de la présidente du Conseil national électoral (CNE), Tibisay Lucena. Dix sièges restent à départager.

Le CNE n'a pas diffusé la proportion des voix recueillies par les différents blocs, mais des candidats ont revendiqué 52% des voix pour l'opposition, ce qui voudrait dire qu'elle a perdu la majorité tout en obtenant plus de suffrages.

Si ce chiffre était confirmé, ce serait un coup dur pour Chavez, qui s'est placé au centre de la campagne et avait présenté cette élection comme une préparation de l'élection présidentielle de 2012.

"Socialisme bolivarien et démocratique. Nous devons continuer à renforcer la Révolution. Une nouvelle victoire pour le peuple. Félicitation à tous", a écrit le chef de file de la gauche radicale latino-américaine sur son compte Twitter après la publication des résultats.

Le président n'a pas atteint son objectif de conserver les deux tiers du Parlement pour "radicaliser" la mise en oeuvre du "socialisme du XXIe siècle", sans avoir à négocier avec l'opposition.

Le Parlement monocaméral a été contrôlé pendant cinq ans à une écrasante majorité par le PSUV (parti socialiste uni du Venezuela), après le boycottage du précédent scrutin par l'opposition.

"Cette Assemblée nationale ne peut pas léfigérer comme si le peuple vénézuélien n'avait pas parlé, le pueple vénézuélien a parlé pour que la voix du peuple soi entendue", a déclaré Ramon Guillermo Aveledo, le porte-parole de la Coordination de l'Union démocratique, qui a recueilli 59 sièges.

Le parti Patrie pour tous (PPT), issu de la gauche déçue de Chavez, a obtenu 2 sièges.

Le taux de participation a dépassé les 66%, selon la présidente du CNE.

Ces élections législatives étaient jugées cruciales par le gouvernement et l'opposition pour l'avenir du Venezuela, premier exportateur de brut d'Amérique du Sud.

Première publication : 27/09/2010

  • VENEZUELA

    Élections législatives à valeur de test pour le président Hugo Chavez

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le torchon brûle entre la presse et Hugo Chavez

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Bienvenue sur le compte Twitter du président Ch@vez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)