Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Incertitudes autour de la politique économique de Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"C'est parti pour le show"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le nouveau président Adama Barrow prête serment à Dakar

En savoir plus

Moyen-orient

Abbas décidera de la poursuite des négociations de paix "après le 4 octobre"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2010

En conférence de presse à Paris, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a affirmé qu'il décidera de la poursuite des négociations avec Israël à l'issue d'une consultation avec les pays arabes devant prendre fin le 4 octobre.

AFP - Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a affirmé que les Palestiniens décideraient de poursuivre ou non les négociations directes avec Israël "après le 4 octobre", lundi à Paris lors d'une conférence de presse conjointe avec le président Nicolas Sarkozy.

Après le 4 octobre, à l'issue de consultations entre l'Autorité palestinienne et les pays arabes, "nous pourrons faire part de notre position" sur la poursuite éventuelle des négociations directes avec Israël, en vue d'aboutir à un accord de paix et à la création

Gel des colonies : de quoi s'agit-il ?

d'un Etat palestinien indépendant", a déclaré M. Abbas.

Le président palestinien confirme ainsi une information de son porte-parole Nabil Abou Roudeina, qui avait indiqué lundi un peu plus tôt cette date du 4 octobre.

Mahmoud Abbas a également réaffirmé qu'il souhaitait que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu "prolonge de trois ou quatre mois" le moratoire sur le gel de la colonisation en Cisjordanie.

Il a également rendu hommage à "la position pilote de la France pour aider à établir un Etat palestinien indépendant".
 

Première publication : 27/09/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Mahmoud Abbas est-il encore légitime pour négocier au nom des Palestiniens ?

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Mahmoud Abbas assouplit sa position malgré la fin du gel des colonies

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gel des colonies : de quoi s'agit-il ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)