Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

Amériques

La candidate Dilma Rousseff malmenée lors d'un débat télévisé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/09/2010

Mise en cause dans des affaires de corruption lors d'un débat télévisé, la candidate Dilma Rousseff - la protégée de Lula pour la présidentielle - a été mise à mal par ses adversaires. Depuis, son avance dans les sondages s'est réduite.

Reuters - La candidate du parti au pouvoir au Brésil et favorite de la présidentielle de la semaine prochaine, Dilma Rousseff, a été vivement attaquée dimanche lors d'un débat télévisé, à propos d'accusations de corruption et des liens du gouvernement avec l'Iran.

L'avance dans les sondages de la candidate du Parti des travailleurs s'est réduite en une semaine de trois ou quatre points de pourcentage, selon les derniers sondages d'opinion.

L'ancienne ministre de l'Energie du président Lula est apparue sur la défensive lors du débat qui l'opposait à trois autres candidats.

Son principal rival, José Serra, s'en est notamment pris à la politique étrangères du gouvernement.

"Ces dernières années, le Brésil s'est allié à des régimes dictatoriaux comme l'Iran, qui persécute les femmes, pend les dissidents, arrête les journalistes (...) et de toute évidence cherche à se doter de l'arme nucléaire", a-t-il dit.

Il visait notamment les tentatives de médiation du Brésil dans la crise du nucléaire iranien, lors desquelles Lula a rencontré à deux reprises le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Avant même d'avoir pu répondre, Rousseff a été accusée d'avoir fermé les yeux sur un système présumé de pots-de-vin impliquant son adjoint lorsqu'elle était directrice de cabinet de Lula.

"La vérité, c'est que la corruption a touché ce gouvernement. Soit vous êtes incompétente, soit vous êtes complice", a renchéri Plinio Arruda de Sampaio, candidat du parti socialiste que les sondages placent en quatrième position.

L'héritière politique de Lula a plusieurs fois été mise en cause sur le plan de l'éthique et a dû défendre le bilan du président sortant.

"Le gouvernement Lula n'est pas entaché de scandales. Je n'ai rien à balayer sous le tapis", a-t-elle affirmé.

Serra espère notamment que plusieurs semaines de couverture médiatique intense sur cette affaire de corruption peuvent réduire l'avance de sa rivale et l'empêcher d'être élue dès le premier tour le 3 octobre.

En éludant certaines questions, Dilma Rousseff a mis en avant les réalisations de son gouvernement en matière de création d'emploi, de réduction de la pauvreté et d'éducation.

Elle a également contre-attaqué en rappelant une grave crise politique durant la présidence de Fernando Henrique Cardoso, le prédécesseur de Lula dont Serra était le ministre du Plan.
 

Première publication : 27/09/2010

  • BRÉSIL

    Les principaux candidats à la succession de Lula

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Lula, la star des jingles de la campagne présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)