Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

FRANCE

Deuxième évacuation de la tour Eiffel en 15 jours après une fausse alerte

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/09/2010

La tour Eiffel a été évacuée à la suite d'un appel téléphonique faisant état de la présence d'une bombe. Mais cette nouvelle alerte - tout comme celle du 14 septembre - s'est révélée être sans suite.

AFP - La Tour Eiffel a été évacuée pendant deux heures mardi soir en raison d'une alerte à la bombe, pour la deuxième fois en 15 jours, les services de renseignement ayant ces dernières semaines fait état d'une "menace imminente d'attentat".

Aucun colis suspect n'a été découvert, selon la police.

L'exploitant de la Tour Eiffel "a reçu un appel vers 18H40" passé "d'une cabine téléphonique" située juste derrière la Tour Eiffel, a précisé à l'AFP la police qui a alors décidé d'évacuer le monument, deux semaines après une première alerte à la bombe, le 14 septembre.

Des équipes spécialisées ont été dépêchées et la circulation Quai Branly a été brièvement coupée. Un large périmètre de sécurité a été déployé, repoussant les personnes sur place à près de 300 mètres de la Tour Eiffel, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Le dispositif a été levé deux heures plus tard après une "inspection minutieuse" des lieux, selon la PP.

"L'intervention n'a duré que deux heures. Nous avons fait le maximum pour minimiser la gêne et permettre à l'exploitant de rouvrir le plus vite possible dans les conditions de sécurité optimales", a expliqué la préfecture.

Peu après la fin de l'alerte, des files de touristes se reformaient rapidement aux pieds de la Tour, a constaté le journaliste de l'AFP.

La police avait déjà fait évacuer la Tour Eiffel et la station Saint-Michel le 14 septembre, puis la gare Saint-Lazare lundi, après des alertes à la bombe qui se sont révélées sans fondement.

Cette nouvelle alerte survient alors que le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a déclaré la semaine dernière que la "menace" d'attentat était "réelle", les services de renseignements évoquant "une menace imminente d'attentat".

"La menace est réelle, notre vigilance est renforcée", avait déclaré le 20 septembre M. Hortefeux. Le plan Vigipirate reste activé au niveau rouge, dernier cran avant le niveau écarlate, déclenché en cas de risque d'attentat imminent.

"Je ne suis pas là pour inquiéter les gens, mais nous avons des indications sérieuses émanant de renseignements fiables nous disant qu'il y a un risque d'attentat important", avait expliqué le directeur général de la police, Frédéric Péchenard.

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'enlèvement, le 16 septembre, de cinq Français, un Togolais et un Malgache dans le nord du Niger, et lancé une mise en garde à Paris.

"En annonçant notre revendication de cette opération, nous informons le gouvernement français que les Moudjahidine vont lui transmettre ultérieurement leurs demandes légitimes", avait déclaré le porte-parole d'Aqmi dans un message audio diffusé par la télévision Al-Jazira.

M. Péchenard avait précisé qu'Aqmi ciblait "particulièrement la France même si ce n'est pas eux qui vont venir poser une bombe en France".

Première publication : 28/09/2010

  • FRANCE

    La tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)