Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Economie

La situation en France par rapport aux autres États européens

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/09/2010

Dans son dernier rapport, l’Insee a révélé que 7 836 000 personnes étaient, en 2008, au-dessous du seuil de pauvreté - estimé à moins de 949 euros par mois. Cela correspond à 13% de la population, soit légèrement moins qu’en 2007.

La grande pauvreté n’a pas explosé en France ! Elle aurait même légèrement baissé, selon le dernier rapport de l’Insee analysant les données de l'exercice 2008. L’institut français des statistiques estime que 7 836 000 personnes vivent avec moins de 949 euros par mois dans l'Hexagone. Cela représente 13% de la population, soit légèrement moins qu’en 2007, où 13,4 % des Français étaient tombés sous ce seuil.

Si le rapport insiste sur les points noirs de la situation, notamment le nombre élevé de familles monoparentales touchées par la grande pauvreté (30%), le tableau final permet à la France de faire bonne figure au plan européen. Elle se classe en effet bien en deçà de la moyenne européenne, qui est de 17% de personnes vivant sous ledit seuil.

Comparer ce qui est comparable

Certes, les pays d’Europe de l’Est et du Sud tirent ce pourcentage vers le haut. Il y a ainsi 20% des Espagnols et 23% des Roumains qui gagnent moins que ce seuil, selon les données d’Eurostat. Mais la France s’en sort également mieux que des pays au niveau économique similaire - comme l’Allemagne (15%) et le Royaume-Uni (19%). Seuls les Pays-Bas, l’Autriche, la Suède et le Danemark ont des statistiques plus "flatteuses".

Mais ces situations nationales sont-elles réellement comparables ? Oui, en grande partie. En effet, tous les pays de l’Union européenne utilisent une même méthode pour calculer le nombre de personnes vivant sous ce seuil. Une personne dont les revenus sont inférieurs à 60% du revenu médian de son pays est ainsi considérée comme vivant sous ce seuil. Reste que ce seuil variable donne des disparités très importantes entre les États. Ainsi, un Roumain qui gagne plus de 159 euros par mois et/ou un Bulgare qui touche au moins 233 euros mensuels sortent de cette zone rouge.

Première publication : 28/09/2010

COMMENTAIRE(S)