Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Moyen-orient

Un businessman écope de 15 ans de prison pour le meurtre d'une chanteuse libanaise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/09/2010

Reconnu coupable du meurtre de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, l'homme d'affaires égyptien Hicham Talaat Moustafa (photo) a écopé de 15 ans de prison lors de son nouveau procès. En mai 2009, le businessman avait été condamné à mort.

AFP - Le magnat égyptien de l'immobilier Hicham Talaat Moustafa, qui avait été condamné à mort pour avoir commandité le meurtre d'une chanteuse libanaise à Dubaï, a écopé mardi de 15 ans de prison lors de son nouveau procès, a annoncé la télévision publique.

"Hicham Talaat Moustafa a été condamné à 15 ans de prison, et al-Sokkari (son complice, ndlr) à 25 ans pour le meurtre de Suzanne Tamim", a indiqué la télévision dans un bandeau.

En mai 2009, Talaat Moustafa, pilier du Parti national démocrate (PND, au pouvoir), avait été condamné à la peine capitale par pendaison pour avoir payé un policier égyptien à la retraite, Mohsen al-Sokkari, deux millions de dollars pour tuer la chanteuse Suzanne Tamim, avec laquelle il aurait eu une liaison.

La Cour de Cassation avait ordonné un nouveau procès en mars dernier.

L'affaire, mélange de meurtre, de pouvoir, de show-business et de sexe, est très suivie au Liban et captive l'Egypte, un pays où les puissants hommes d'affaires font rarement face à la justice.

Suzanne Tamim, qui s'était fait connaître après avoir gagné un concours de jeunes talents en 1996, avait été retrouvée morte en juillet 2008 dans son appartement de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Elle avait été atteinte de plusieurs coups de couteau et avait eu la gorge entaillée, selon la presse.

Selon l'accusation, Mohsen al-Sokkari se serait rendu à son appartement en se présentant comme un employé de l'immeuble et l'aurait poignardée à mort.

Agée de 30 ans, la chanteuse avait eu, selon la presse égyptienne, une relation intime avec M. Moustafa durant trois ans. Celle-ci se serait terminée quelques mois avant le meurtre. La chanteuse avait alors quitté l'Egypte pour Londres, avant de s'installer à Dubaï.

Hicham Talaat Moustafa était à la tête du géant de l'immobilier égyptien, Talaat Moustafa Group (TMG), qui fait la Une de la presse pour une affaire de vente par l'Etat d'un terrain pour la construction d'un ensemble résidentiel, Madinaty, annulée par la justice mais maintenue par le gouvernement.

L'action de TMG est montée de plus de 5% à la Bourse du Caire aussitôt après l'annonce du nouveau verdict, a indiqué l'agence officielle égyptienne Mena.

Première publication : 28/09/2010

COMMENTAIRE(S)