Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Moyen-orient

À l'ONU, Lieberman prône l'échange de populations, Netanyahou se désolidarise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/09/2010

Devant l'ONU, le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman a défendu l'idée d'un "échange de territoires avec leurs populations" comme solution au conflit avec les Palestiniens. Le Premier ministre Netanyahou a désavoué son discours.

AFP - Le discours du ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman devant l'ONU sur le règlement du conflit israélo-palestinien ne représente pas la position du gouvernement israélien, a indiqué mardi un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le communiqué de M. Netanyahu semble se référer notamment à des passages de l'intervention dans lesquels M. Lieberman a plaidé pour un "échange de territoires avec leurs populations" comme solution au conflit ainsi que pour "un accord intérimaire à long terme", excluant dans l'immédiat un règlement final.

"Le contenu du discours du ministre des Affaires étrangères aux Nations unies n'a pas été coordonné avec le Premier ministre", souligne le communiqué publié à Jérusalem.

"C'est le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui s'occcupe des négociations diplomatiques. Les différents arrangements pour la paix seront définis uniquement autour de la table de négociations et nulle part ailleurs", morigène le bureau de M. Netanyahu.

Malgré son titre officiel, M. Lieberman ne participe pas aux pourparlers de paix israélo-palestiniens, qui ont redémarré le 2 septembre à Washington.

"Nous devons nous concentrer sur un accord intérimaire à long terme (avec les Palestiniens), quelque chose qui pourrait prendre quelques décennies" avant d'être conclu, a-t-il dit dans son discours devant l'Assemblée générale des Nations unies.

M. Lieberman a également repris une idée qui lui est chère, l'abandon du "principe de la terre contre la paix", qui sous-tend le processus de paix israélo-palestinien depuis une vingtaine d'années, pour lui substituer celui de l'échange de territoires avec leurs populations.

"Je ne parle pas de déplacer des populations, mais plutôt de déplacer des frontières pour mieux refléter des réalités démographiques", a-t-il précisé, en référence à sa volonté de faire passer sous administration palestinienne une partie de la minorité arabe d'Israël en échange de l'annexion des colonies juives de Cisjordanie avec leurs habitants.

Face aux critiques soulevées par une précédente intervention de sa part sur cette question le 19 septembre, le ministre avait assuré qu'il n'exprimait que son "avis personnel". "Ce n'est pas la position officielle de notre gouvernement", avait-il dit.

Sa prise de position pour un "accord intermédiaire" contredit en outre celle du Premier ministre qui a fait de la "fin du conflit" un des principes d'un éventuel accord de paix.

M. Lieberman, un populiste ultranationaliste, est connu pour ses opinions iconoclastes sur le processus de paix, mais c'est la première fois qu'il les expose devant une telle enceinte.
 

Première publication : 29/09/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Tsahal intercepte le bateau de pacifistes juifs qui se dirigeait vers Gaza

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Abbas décidera de la poursuite du dialogue avec Israël "après le 4 octobre"

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Mahmoud Abbas assouplit sa position malgré la fin du gel des colonies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)