Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici "simple" sous-commissaire ?

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

Amériques

Obama bat le rappel des troupes avant les élections de mi-mandat

Vidéo par Pauline SIMONET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/09/2010

En campagne à travers les États-Unis, le président américain tente de (re)mobiliser son électorat en vue des législatives de novembre. Selon plusieurs sondages, l'opposition républicaine pourrait reprendre la main sur le Congrès à l'issue du scrutin.

AFP - Le président américain Barack Obama, en tournée dans plusieurs Etats américains à l'approche des élections législatives de novembre, a retrouvé les accents de sa campagne présidentielle de 2008 mardi soir en prenant la parole devant plusieurs milliers de personnes.

"Je comprends que les gens soient frustrés, je comprends que les gens soient impatients face au rythme du changement", a lancé M. Obama à Madison (Wisconsin, nord) devant une foule de 26.500 personnes, la plus importante rassemblée pour l'écouter depuis son investiture en janvier 2009.

"Ce n'est pas le moment de perdre courage", a-t-il lancé devant ses partisans rassemblés à l'université du Wisconsin. "Ce n'est pas le moment d'abandonner".

M. Obama, tout en retrouvant des accents de roi de la scène, a reconnu la différence entre une candidature et une présidence.

"Je sais que les temps sont durs actuellement, je sais qu'on semble parfois loin de l'espoir et de l'excitation que nous avons ressentis le jour de l'élection", a-t-il reconnu. Mais, a-t-il enchaîné, "nous avons toujours su qu'il faudrait du temps. J'ai dit que ce serait dur, j'ai dit que nous aurions des choix difficiles à faire".

Sa visite de deux jours, entamée lundi soir au Nouveau-Mexique, vise à gêner les républicains aux entournures à l'approche du scrutin de mi-mandat le 2 novembre. Mais elle a aussi pour objectif de rallier des Etats tangents comme le Nouveau-Mexique, le Wisconsin, l'Iowa et la Virginie, cruciaux pour un éventuel deuxième mandat en 2012.

Les sondages montrent que les républicains pourraient l'emporter lors des élections de mi-mandat pour renouveler la totalité de la chambre des représentants et un tiers du Sénat.

"Je veux faire savoir à la jeunesse du pays à quel point cette élection est importante", avait dit lundi M. Obama, dont le taux d'approbation a chuté sous la barre des 50%, lui faisant perdre son statut d'atout maître pour ses alliés démocrates en campagne.

Première publication : 29/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Les jeunes resteront-ils fidèles à Obama pour les élections de mi-mandat ?

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama redoute l'impact de l'économie sur les élections législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)