Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Asie - pacifique

En Chine, des millions d'ordinateurs infectés par le virus Stuxnet

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/09/2010

Le virus informatique Stuxnet, qui cible spécifiquement un logiciel de Siemens utilisé dans les installations industrielles de plusieurs pays, aurait infecté plus de six millions de terminaux en Chine, selon la presse d'État.

AFP - Le virus informatique très complexe Stuxnet, dont les attaques frappent l'Iran, a infecté plusieurs millions d'ordinateurs en Chine, a rapporté la presse d'Etat.

"Ce maliciel est conçu spécialement pour saboter les usines et causer des dommages aux systèmes industriels, plutôt que de voler des données personnelles", a expliqué à la société de protection antivirus Rising International Software un ingénieur nommé Wang, cité par le journal Global Times.

Un autre expert non identifié de cette société a indiqué que les attaques avaient permis d'infecter plus de six millions de terminaux informatiques, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

"Jusqu'à maintenant, nous n'avons constaté aucun dommage grave causé par le virus", a toutefois tempéré Yu Xiaoqiu, un expert cité par le Global Times.

Découvert en juin, Stuxnet recherche dans les ordinateurs un programme de l'allemand Siemens servant au contrôle des oléoducs, des plateformes pétrolières, des centrales électriques et d'autres installations industrielles.

Sa fonction serait de modifier la gestion de certaines activités pour entraîner la destruction physique des installations touchées, selon des experts qui ont évoqué un "sabotage par informatique".

Stuxnet aurait principalement frappé l'Iran, mais aussi l'Inde, l'Indonésie ou le Pakistan, selon ces experts.

Première publication : 30/09/2010

  • SÉCURITÉ INFORMATIQUE

    L’Iran reconnaît avoir été ciblé par un virus à tête chercheuse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)