Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Tourisme en Thaïlande : Bangkok veut monter en gamme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande, Macron, passage de témoin"

En savoir plus

Moyen-orient

Le chef de la police de Dubaï déclare "être menacé" par le Mossad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/10/2010

Le chef de la police de Dubaï a affirmé jeudi être menacé de mort par le Mossad, le service de renseignement israélien, après avoir "révélé, images à l'appui, les détails de l'assassinat" du cadre du Hamas, tué en janvier dernier.

AFP - Le chef de la police de Dubaï, le général Dahi Khalfan, a affirmé jeudi avoir été menacé par le Mossad après avoir révélé les détails de l'assassinat d'un cadre du Hamas, imputé au service de renseignement israélien.

Dans une interview accordée au quotidien émirati al-Ittihad, le général Khalfan a indiqué avoir reçu des menaces de liquidation physique "quelques jours après avoir révélé, images à l'appui, les détails de l'assassinat" de Mahmoud al-Mabhouh en janvier dernier à Dubaï.

Il a ajouté que d'autres menaces lui étaient parvenues plus tard par le biais d'un membre de sa famille, haut responsable à la retraite.

"Un Occidental, qui s'est avéré par la suite être un membre du Mossad à la retraite, a demandé à mon proche de me conseiller de garder le silence", a-t-il dit.

Le corps de Mahmoud al-Mabhouh, l'un des fondateurs de la branche armée du Hamas, a été retrouvé le 20 janvier dans une chambre d'hôtel. Dubaï a accusé Israël d'avoir commandité l'assassinat, ce que l'Etat hébreu réfute.

Concernant l'enquête, le chef de la police de Dubaï a affirmé qu'une personne impliquée dans l'assassinat avait été arrêtée "il y a deux jours dans un pays occidental", sans vouloir donner de précisions.

La personne arrêtée faisait l'objet d'une "notice rouge", ces demandes d'arrestation et d'extradition accompagnées de photos, transmises par Interpol à ses 188 pays membres pour l'assassinat de Mabhouh, selon lui.

Après l'assassinat, la police de Dubaï avait rendues publiques des images de vidéo surveillance montrant que 27 personnes avaient participé à l'opération.

L'enquête a montré que tous avaient utilisé de faux passeports britanniques irlandais, français, australiens ou allemands.

Un Israélien, un agent présumé du Mossad, avait été arrêté en juin en Pologne en vertu d'un mandat d'arrêt émis par l'Allemagne. Il avait ensuite été extradé mi-août vers l'Allemagne mais la justice de ce pays l'avait remis en liberté.

Première publication : 30/09/2010

  • DUBAÏGATE

    Dublin demande l'expulsion d'un diplomate israélien

    En savoir plus

  • DUBAÏGATE

    Un Israélien suspecté d'appartenir au Mossad arrêté en Pologne

    En savoir plus

  • DUBAÏGATE

    La police de Dubaï lève le voile sur les circonstances de la mort d'Al-Mabhouh

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)