Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa cryptomonnaie officielle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et en même temps j'expulse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin : une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive turque sur Afrin en Syrie : un nouveau rapport de force entre Damas et Ankara ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

FRANCE

L'Autorité de la concurrence donne son feu vert au rachat du "Monde"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/09/2010

Sans réserve, l'Autorité de la concurrence a autorisé jeudi le rachat du journal "Le Monde" par le trio d'hommes d'affaires Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse. Le Conseil de surveillance du quotidien a donné son accord la semaine dernière.

AFP - L'Autorité de la concurrence a autorisé sans la moindre réserve le rachat du quotidien Le Monde par le trio d'hommes d'affaires Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, selon un communiqué diffusé jeudi par l'organisme.

"Les acquéreurs n'ayant, en matière de presse, que des intérêts limités dans la presse magazine (le magazine Têtu pour Pierre Bergé et les Inrockuptibles pour Matthieu Pigasse) et l'exploitation de sites internet, l'autorité a considéré que l'opération ne posait aucun problème de concurrence", a-t-elle explicité dans son texte.

La société créée par les trois hommes d'affaires, baptisée "Le Monde Libre", doit prendre, à l'issue d'une augmentation de capital, le contrôle de la société Le Monde SA, rappelle l'organisme officiel.

Les actionnaires internes (société des rédacteurs...) garderont indirectement une minorité de blocage sur certaines décisions, et l'indépendance éditoriale des titres du groupe est garantie, ajoute-t-il.

L'opération avait été approuvée la semaine dernière par le Conseil de surveillance du prestigieux quotidien, au bord du dépôt de bilan avant l'été.

Le Conseil de surveillance représente les actionnaires dits "internes", rassemblant les sociétés de personnel et l'association Hubert Beuve-Méry, ainsi que les actionnaires dits "externes".

Première publication : 30/09/2010

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Fillon jette l'opprobre sur MAM dans l'affaire du "Monde"

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    "Le Monde" accuse l'Élysée d'avoir violé le secret des sources

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)