Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Asie - pacifique

En Inde, un lieu saint que se disputent hindous et musulmans va être divisé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/09/2010

La justice indienne a décidé de diviser en trois parties le complexe religieux d'Ayodhya, que se disputent hindous et musulmans, selon un avocat des intérêts hindous. Ce lieu saint du Nord du pays abrite les ruines d'une mosquée rasée en 1992.

AFP - Un lieu saint disputé entre hindous et musulmans dans la ville indienne d'Ayodhya va être divisé en plusieurs parties pour les communautés religieuses, a déclaré à la presse jeudi un avocat défendant les intérêts hindous.

"Il sera divisé en trois parties et la décision (sur la façon de le diviser) sera prise dans trois mois", a déclaré l'avocat Ravi Shankar Prasad aux journalistes massés à l'extérieur de la haute cour de l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord).

Le verdict complet de la cour n'avait pas encore été rendu public.

Le complexe religieux d'Ayodhya abrite les ruines d'une mosquée rasée en 1992 par des extrémistes hindous, ce qui avait provoqué l'une des pires vagues de violences interconfessionnelles depuis l'indépendance de l'Inde.

Les nationalistes hindous estiment que la mosquée Babri du 16e siècle a été construite par l'empereur moghol Babar sur le site d'un sanctuaire dédié à leur dieu Rama.

Première publication : 30/09/2010

COMMENTAIRE(S)