Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Beate et Serge Klarsfeld : un couple qui a dédié sa vie à la traque des nazis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Méditerranée : "Le cimetière marin"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Derrière les islamistes, les bassistes"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Selon Pierre-René Lemas (CDC), il faut commencer à baisser les impôts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Après Google, Gazprom dans le viseur de Bruxelles

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

En Inde, un lieu saint que se disputent hindous et musulmans va être divisé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/09/2010

La justice indienne a décidé de diviser en trois parties le complexe religieux d'Ayodhya, que se disputent hindous et musulmans, selon un avocat des intérêts hindous. Ce lieu saint du Nord du pays abrite les ruines d'une mosquée rasée en 1992.

AFP - Un lieu saint disputé entre hindous et musulmans dans la ville indienne d'Ayodhya va être divisé en plusieurs parties pour les communautés religieuses, a déclaré à la presse jeudi un avocat défendant les intérêts hindous.

"Il sera divisé en trois parties et la décision (sur la façon de le diviser) sera prise dans trois mois", a déclaré l'avocat Ravi Shankar Prasad aux journalistes massés à l'extérieur de la haute cour de l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord).

Le verdict complet de la cour n'avait pas encore été rendu public.

Le complexe religieux d'Ayodhya abrite les ruines d'une mosquée rasée en 1992 par des extrémistes hindous, ce qui avait provoqué l'une des pires vagues de violences interconfessionnelles depuis l'indépendance de l'Inde.

Les nationalistes hindous estiment que la mosquée Babri du 16e siècle a été construite par l'empereur moghol Babar sur le site d'un sanctuaire dédié à leur dieu Rama.

Première publication : 30/09/2010

COMMENTAIRE(S)