Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Salon de l'armement à Abu Dhabi : les dépenses militaires n'ont jamais été aussi élevées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Lion", une incroyable histoire vraie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ould Abdel Aziz : "En six heures, j’ai convaincu Jammeh de quitter le pouvoir"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vive les pizzas à l'ananas !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le bénéfice net de PSA a quasi doublé en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou, Macron, l'empire du milieu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vidéos de violences dans le Kasaï : la RDC ouvre une enquête

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Bayrou en marche avec Emmanuel Macron

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : le soutien de Bayrou à Macron, un "tournant" ? (partie 2)

En savoir plus

Amériques

Le camp de Lula affiche sa confiance

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/10/2010

A Brasilia, capitale fédérale du Brésil, les militants du Parti des travailleurs de Lula et de Dilma Rousseff sont très confiants. Nos envoyés spéciaux, Lucas Menget et Nicolas Ransom les ont rencontrés.

Les 136 millions d'électeurs du pays sont appelés à reconduire, ou non, les vastes programmes sociaux et économiques lancés il y a 8 ans par l'ancien métallurgiste Lula, premier président brésilien issu de la classe ouvrière.

Dans une zone commerciale de Brasilia, une cinquantaine de militants du Parti des travailleurs organisent une petite marche. Jusqu'au dernier moment, il faut convaincre, pour que le score du parti de Lula soit, une fois de plus, historique.
Arlete Sampaio est candidate locale. Elle soutient,  bien sûr, Dilma Rousseff. La protégée de Lula, si elle est élue présidente, sera la première femme à diriger le pays. Et elle compte bien poursuivre les changements engagés il y a 8 ans.

"L'élection de Dilma va révolutionner complètement tous les rapports hommes-femmes au Brésil, qui est un pays très machiste", assure-t-elle.

Personne ne critique vraiment le bilan de Lula, pas même ses opposants. Les réformes engagées étaient nécessaires, explique-t-on. Au siège national de son parti, on envisage maintenant l'avenir avec optimisme. Parfois même avec un peu d'angélisme...

Première publication : 01/10/2010

  • BRÉSIL

    Les principaux candidats à la succession de Lula

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Lula, la star des jingles de la campagne présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)