Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Afrique

"L’ONU fait des rapports depuis 15 ans, mais les atrocités se répètent"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/10/2010

Pour Reed Brody, porte-parole de Human Rights Watch, la communauté internationale doit maintenant identifier les responsables des atrocités relevées par l’ONU en RD Congo pour les traduire en justice.

La communauté internationale a-t-elle vraiment la volonté de traduire en justice les

responsables de ces violences ?" s’interroge Reed Brody au micro de FRANCE 24. Le conseiller juridique de l’ONG Human Rights Watch souligne en effet que "cela fait maintenant 15 ans que les rapports des ONG ou de l’ONU font état de ces crimes, et, malheureusement, on voit que les mêmes atrocités se répètent".

Pour Reed Brody, le rapport publié ce vendredi, dans lequel les enquêteurs de l’ONU détaillent les crimes graves ayant provoqué des dizaines de milliers de morts de civils entre 1993 et 2003 en République démocratique du Congo, ne changera pas grand-chose à la situation si la communauté internationale "n’identifie pas les responsables et ne les traduit pas en justice".

Le porte-parole de Human Rights Watch est lui-même l’un des co-auteurs d’un précédent rapport onusien. "Malheureusement, le Conseil de sécurité a enterré ce rapport, et toutes les milices gouvernementales, les seigneurs de guerre, ont pu interpréter ça comme un feu vert pour poursuivre les violences. Les viols massifs et les massacres que l’on voit aujourd’hui sont, quelque part, le fruit de l’impunité dont jouissent les auteurs des mêmes massacres", explique-t-il.
 

Première publication : 01/10/2010

  • RD CONGO

    Le Rwanda rejette le rapport de l’ONU sur les tueries de l'ex-Zaïre

    En savoir plus

  • DROITS DE L'HOMME

    Les Nations unies dénoncent l’impunité du viol en RD Congo

    En savoir plus

  • Violences sexuelles en RDC : l'ONU se met au travail

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)