Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 06/10/2010

La basket mise à pied

Pour courir, la chaussure de sport devient de plus en plus accessoire. Rencontre avec des sportifs qui courent pieds nus.

Aurélie a décidé d’initier son ami Benjamin à une pratique sportive encore méconnue en France : la course pieds nus. Mais avant de se lancer, quelques conseils sont les bienvenus.

"Naturellement ce que tu fais, tu poses toujours l’avant-pied d’abord, mais tu n’as pas besoin de réfléchir, c’est ton corps qui te dit : on court comme ça et pas autrement." Explique Aurélie Coviaux, adepte de la course à pieds nus.

Après des années d’innovations en matière de chaussures de sport, on observe aujourd’hui un retour à la nature avec la course pieds nus qui compte de plus en plus d’adeptes en France. Une pratique très répandue en Afrique, mais aussi aux Etats-Unis, et dont Aurélie est devenue une véritable accro il y a quelques mois. Pour elle, courir nu-pieds lui procure un certain bien-être.

"Il y a la légèreté, mais ce n’est pas ce qui a caractérisé les émotions que j’ai ressenties, c’est le fait d’avoir confiance en son environnement. On n’a pas le même rapport au sol. Courir pieds nus, ça veut dire que vous courrez forcément en ayant confiance avec votre monde." Explique Aurélie.

Mais courir pieds nus présente quand même quelques contraintes.

"Ce qui est difficile dans l’herbe, c’est qu’on ne voit pas le verre et on ne voit pas bien les aspérités. On ne va pas sur tous les terrains, on n’est pas sur des climats qui sont toujours très favorables, et puis c’est une adaptation qui doit se faire extrêmement lentement." explique Aurélie.

Mais il existe une alternative à la course pieds nus : les chaussures minimalistes, c’est-à-dire avec des semelles très fines et très souples. Frédéric en possède plusieurs paires, notamment le modèle Five Fingers, qui s’enfile comme un gant.

"ce qui caractérise une chaussure minimaliste, c’est qu’elle doit plus ou moins restituer au pied la sensation d’une course pieds nus." Explique le joggeur Frédéric Brossard.

La différence notable, c’est qu’avec ce type de chaussures, le pied est bien protégé par rapport au terrain. Et grâce à la semelle extra fine, on a quand même l’impression que le pied touche directement le sol.

"Une sensation de liberté, et puis une sensation de légèreté puisqu’elles pèsent le tiers du poids d’une chaussure de course à pied classique." Raconte Frédéric.

Et comme lorsque l’on est pieds nus, il faut courir sur l’avant du pied, sans poser le talon. Une technique qui finalement peut avoir des avantages.

"Je dirais qu’au point de vue performances, ça se vaut par rapport à des chaussures classiques. Par contre c’est la foulée qui est différente et qui est peut-être moins fatigante. Ce qui laisse à penser qu’en travaillant un peu plus sur la foulée je devrais pouvoir avoir des performances un petit peu meilleures." Conclut Frédéric Brossard.

Une hypothèse que Frédéric pourra bientôt vérifier, il participera à son premier marathon en chaussures minimalistes le 17 octobre prochain. Le même jour, Aurélie, elle, essaiera de tenir 42 Kilomètres pieds nus. Mais pour l’heure, l’entraînement est déjà terminé. Il est temps de se rechausser.

Adresse :
www.wanarun.net

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

11/10/2014 Laïcité

La nouvelle "feel good" attitude

La morosité ambiante n'est pas une fatalité. Certains au contraire ont décidé coûte que coûte de manifester et transmettre leur joie de vivre. Une manière d'accéder à nouveau au...

En savoir plus

04/10/2014 bio

Les nouveaux épiciers de campagne

Les marchands ambulants se multiplient sur les routes de France. Ambassadeurs des produits locaux, ils investissent des zones désertées par les magasins spécialisés.

En savoir plus

27/09/2014 sport

Les sports oubliés dans le vent

Aujourd'hui des sports improbables reviennent sur le devant des terrains de jeu. Oubliées ou parfois issues de l'imaginaire, certaines pratiques inattendues trouvent de nombreux...

En savoir plus

13/09/2014 Gastronomie

Les nouveaux road trip

Antiquités ou flambants neufs, les bus deviennent le cadre d'événements culturels, gastronomiques et festifs. Si on connaissait les bus-discothèques, d’autres, une fois...

En savoir plus

20/09/2014 robotique

Le succès du high-tech "made in France"

Dans le secteur des hautes technologies, le label "made in France" se développe de plus en plus. Bien loin de la production de masse, des Français réinventent le style de nos...

En savoir plus