Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Afrique

Un ex-responsable de la fondation Mandela inculpé pour possession illégale de diamants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/10/2010

Après le témoignage de l'ex-mannequin Naomi Campbell devant le tribunal international de la Haye, Jeremy Ratcliff, un ancien responsable du Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela a été inculpé de possession illégale de diamants bruts.

AFP - Un ancien responsable du Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela (NMCF) a été inculpé vendredi après la déposition de Naomi Campbell devant le tribunal de La Haye assurant qu'elle lui avait remis trois diamants bruts donnés par Charles Taylor en 1997.

Jeremy Ractliffe, qui a admis avoir gardé les diamants et ne les avoir remis à la police qu'après le témoignage de Naomi Campbell au procès de l'ancien président libérien, a été inculpé de possession illégale de diamants bruts, a indiqué l'autorité judiciaire sud-africaine.

Le porte-parole du directeur national des poursuites judiciaires Mthunzi Mhaga a confirmé que M. Ractliffe avait comparu devant le tribunal de Johannesburg mardi et le procès a été renvoyé au 27 octobre.

"Il a comparu mardi (...) sous l'accusation de violation du diamonds act, en relation avec possession de diamants bruts", a déclaré M. Mhaga à l'AFP.

M. Ractliffe a démissioné du NMCF 12 jours après avoir admis qu'il avait gardé les diamants pendant plus de dix ans et seulement parce qu'il en avait été question lors du procès devant le Tribunal spécial pour la Sierra leone (TSSL) qui juge l'ex-président libérien charles Taylor pour crimes de guerre et crimes contre l'Humanité.

La célèbre mannequin a affirmé dans son témoignage avoir reçu ces diamants dans la nuit qui suivit un dîner de charité organisé en 1997 au Cap par l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, et auquel participait Charles Taylor.

L'accusation au TSSL veut démontrer que Charles Taylor, 62 ans, a menti en affirmant ne jamais avoir possédé de diamants bruts.

L'ex-président du Liberia plaide non coupable de onze crimes, notamment de meurtres, de viols et d'enrôlement d'enfants soldats pendant la guerre civile en Sierra Leone, qui a fait 120.000 morts.

M. Taylor, dont le procès s'est ouvert en janvier 2008, est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles du RUF pendant la guerre civile en Sierra Leone (1991-2001), leur fournissant armes et munitions en échange de "diamants du sang".

Première publication : 02/10/2010

  • PROCÈS TAYLOR

    L'avocat de Taylor rejette les accusations de Carole White

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Naomi Campbell accepte de témoigner au procès de Charles Taylor

    En savoir plus

  • SIERRA LEONE

    Charles Taylor sous le feu des questions des procureurs du TPI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)