Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • La Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

EUROPE

Washington alerte les Américains en Europe sur les risques d'attentats

Vidéo par Mariam Pirzadeh , Lise BARCELLINI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/10/2010

Washington invite ses ressortissants en Europe à la vigilance après l'obtention de renseignements évoquant des risques d'attentats d'Al-Qaïda - notamment en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne.

AFP - Les Etats-Unis ont mis en garde dimanche les Américains voyageant en Europe contre des "risques potentiels d'attentats terroristes", les appelant à la vigilance notamment dans les lieux publics, après des informations indiquant que des attentats avaient été déjoués.

"Les informations actuelles laissent penser qu'Al-Qaïda et des organisations affiliées continuent de préparer des attentats terroristes", indique dans un communiqué le département d'Etat américain.

"Les citoyens américains doivent se montrer particulièrement vigilants et prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité pendant leurs voyages", poursuit le département d'Etat, faisant état de risques notamment dans les transports et les infrastructures touristiques.

Cette mise en garde, qu'avaient révélée samedi des responsables américains sous couvert d'anonymat, correspond à un premier niveau d'alerte pour les voyages à l'étranger avant celui qui déconseille formellement ces déplacements.

Les services de renseignement occidentaux ont mis au jour des projets d'attentats liés à Al-Qaïda dans des grandes villes au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, sur le modèle des attaques de Bombay qui avaient fait 166 morts en 2008, selon des informations diffusées la semaine dernière par des médias anglo-saxons.

Ces informations ont été en partie confirmées par des responsables, mais pas par les gouvernements concernés.

"Nous avons pris note des recommandations de vigilance formulées par les Etats-Unis pour les ressortissants américains voyageant en Europe, qui sont en ligne avec les recommandations générales que nous adressons nous-mêmes à la population française", a réagi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero. "La menace terroriste en France demeurant élevée, le niveau d'alerte est maintenu inchangé, au niveau rouge".

"Comme nous n'avons eu de cesse de le répéter, nous faisons face à une menace terroriste grave et réelle. Notre niveau d'alerte reste +grave+, ce qui signifie qu'un attentat est très probable", a déclaré de son côté la ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May.

Un dirigeant du ministère tchèque de l'Intérieur a annoncé dimanche que Prague avait renforcé les mesures préventives de sécurité", à la suite de la mise en garde lancée par Washington.

Des projets d'attentats en Europe ont été élaborés par le numéro trois du réseau Al-Qaïda, le cheik Younis al-Mauretani, avec l'appui d'Oussama ben Laden, a affirmé l'hebdomadaire allemand Spiegel.

"La menace est pour le moment crédible mais elle n'est pas précise", avait expliqué samedi un responsable américain sous couvert de l'anonymat, soulignant qu'on ne pouvait pas savoir exactement où et quand un attentat pourrait survenir.

"Pour cette raison, les gens ne devraient pas uniquement penser au Royaume-Uni, à la France et à l'Allemagne", avait-il ajouté, précisant également que d'autres modes d'attentats que celui sur le modèle de Bombay pouvaient être envisagés.

Selon le site internet du Département d'Etat, la publication d'une mise en garde pour les voyages se réfère à des évènements particuliers, à court terme.

Par exemple, des catastrophes naturelles, des anniversaires d'attentats, des conférences internationales ou l'organisation d'une grande rencontre sportive, sont susceptibles de générer un tel avertissement comme l'ont fait les Etats-Unis pour la tenue à New Delhi des jeux du Commonwealth du 3 au 14 octobre.

Au-delà, les Etats-Unis déconseillent de voyager dans 31 pays, tels que l'Afghanistan, l'Irak, l'Iran, Israël, le Liban, la République démocratique du Congo, le Soudan ou la Somalie.



Crédit photo : trixnbooze

Première publication : 03/10/2010

  • FRANCE

    Deuxième évacuation de la tour Eiffel en 15 jours après une fausse alerte

    En savoir plus

  • PAYS-BAS

    Soupçonnés de terrorisme, les Yéménites arrêtés à l'aéroport d'Amsterdam ont été relâchés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)