Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le best of du Festival de Cannes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : le Japonais Kore-Eda remporte la Palme d'or

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : le risque régional d'épidémie d'Ebola est élevé (OMS)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Michel Platini confesse une " petite magouille " lors du Mondial 1998

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Commerce international : Donald Trump maintient la Chine sous pression

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Ambassade américaine à Jérusalem : célébration à Jérusalem, violences à Gaza.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : "Capharnaüm", film coup de poing de Nadine Labaki

En savoir plus

TECH 24

RGPD : l'Europe se rêve en chevalier blanc des données personnelles

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : Vanessa Paradis en productrice de pornos gays

En savoir plus

Asie - pacifique

Les Taliban revendiquent l'attaque des convois de l'Otan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2010

Une soixantaine de camions de ravitaillement de l'Otan ont été attaqués vendredi et dimanche en périphérie d'Islamabad. L'attaque a été revendiquée par les Taliban pakistanais. Trois personnes sont mortes et huit autres ont été blessées.

AFP - Les talibans pakistanais ont revendiqué lundi auprès de l'AFP deux attaques au cours desquelles ils ont incendié vendredi et dimanche au Pakistan près de 60 camions de ravitaillement et de carburant destinés aux forces de l'Otan en Afghanistan.

Ils ont ainsi affirmé vouloir se venger des tirs de missiles que les drones américains tirent quasiment chaque jour depuis un mois dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, visant Al-Qaïda et les talibans pakistanais et afghans.

"Nous revendiquons les attaques visant les convois de ravitaillement et de carburant de l'Otan, celles du Sind (sud) et celle d'Islamabad", a déclaré à l'AFP Azam Tariq, le porte-parole du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), par téléphone depuis un lieu inconnu.

Le TTP, qui a fait allégeance à Al-Qaïda et dont une partie est allié aux talibans afghans, est le principal mouvement des talibans du Pakistan et responsable d'une vague sans précédent d'attentats --suicide pour l'essentiel-- qui ont fait plus de 3.700 morts dans tout le pays en plus de trois ans.

La principale voie de ravitaillement terrestre des forces de l'Otan qui combattent les talibans en Afghanistan passe par la fameuse passe de Khyber, dans le nord-ouest du Pakistan, un fief des talibans pakistanais. Les attaques de ces camions de compagnies pakistanaises privées transportant le ravitaillement de l'Otan y sont fréquentes.

Mais vendredi, une vingtaine d'hommes armés ont attaqué et incendié 37 de ces camions dans la province du Sind, à 400 km au nord du grand port de Karachi, où les biens sont débarqués. Dimanche soir, une attaque similaire dans la périphérie d'Islamabad a détruit une vingtaine de camions. Trois chauffeurs ou leurs aides ont été tués.

"Nous mènerons encore plus d'attaques de ce genre à l'avenir, nous ne permettrons pas que le territoire pakistanais serve de voie de ravitaillement aux troupes de l'Otan basées en Afghanistan", a promis Azam Tariq, ajoutant: "Nous agissons également pour nous venger des attaques de drones".

La CIA, dont les drones ciblent régulièrement depuis 2004 les cadres d'Al-Qaïda et des talibans dans les zones tribales frontalières avec l'Afghanistan, a considérablement intensifié cette campagne depuis début septembre.

En un mois, 23 attaques de drones y ont tué au moins 133 personnes, des insurgés islamistes, mais aussi des civils, selon des responsables militaires et de l'administration pakistanais.

Première publication : 04/10/2010

  • PAKISTAN

    La route pakistano-afghane bientôt réouverte aux camions de l'Otan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des membres du Renseignement annoncent la mort du chef d'Al-Qaïda pour le Pakistan et l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Trente morts dans un raid héliporté de l'Otan en territoire pakistanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)