Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Selon Pierre-René Lemas (CDC), il faut commencer à baisser les impôts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Après Google, Gazprom dans le viseur de Bruxelles

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

Asie - pacifique

La route pakistano-afghane bientôt réouverte aux camions de l'Otan

Dernière modification : 03/10/2010

L'ambassadeur du Pakistan aux États-Unis a indiqué que les convois de l'Otan entre le Pakistan et l'Afghanistan allaient reprendre la route assez rapidement. Pour rappel, ils sont bloqués depuis un incident survenu jeudi.

AFP - Les convois de ravitaillement de l'Otan entre le Pakistan et l'Afghanistan, bloqués depuis jeudi, devraient pouvoir "relativement rapidement" reprendre leur route, a estimé dimanche sur la chaîne de télévision CNN l'ambassadeur du Pakistan aux Etats-Unis.

La route devrait s'ouvrir de nouveau "relativement rapidement (...) dans moins d'une semaine", a déclaré Husain Haqqani.

"Je ne m'attends pas à ce que ce blocage se poursuive longtemps", a-t-il ajouté, avant de préciser qu'il "ne s'agissait pas d'un blocage mais seulement d'une suspension temporaire des convois passant la frontière".

La Pakistan a arrêté les convois après avoir accusé l'Isaf, la force de l'Otan en Afghanistan, d'avoir tué au moins deux de ses soldats jeudi dans un raid d'hélicoptères qui ont franchi la frontière, quatrième incident de ce genre en une semaine, l'Alliance atlantique assurant qu'elle se défendait.

Citant le général David Petraeus, commandant des forces internationales en en Afghanistan, M. Haqqani a dit qu'une équipe d'enquêteurs pakistanais étaient arrivée sur place pour "mener une enquête conjointe".

L'Isaf assure avoir franchi la frontière pakistanaise en poursuivant des insurgés afghans et "tué plusieurs individus armés" alors qu'elle était "en état de légitime défense".

L'armée pakistanaise affirme au contraire que deux hélicoptères ont franchi la frontière et ouvert le feu sur un poste de ses garde-frontières, qui ont "riposté".

L'ambassadeur du Pakistan à Washington a aussi souligné que les autres routes au Pakistan étaient ouvertes aux convois de l'Otan, notant que 70% du ravitaillement de l'Alliance passait par le Pakistan.

Première publication : 03/10/2010

  • PAKISTAN

    Islamabad accuse l'Otan d'avoir tué trois de ses soldats en Afghanistan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Une vingtaine de camions de l'Otan pris pour cible par des hommes armés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)