Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

EUROPE

Coup d'envoi de la semaine des Nobel 2010

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2010

La saison des Nobel ouvre ce lundi avec l'attribution du prix de médecine. Suivront ensuite le prix de physique, de chimie, de littérature, d'économie, avant le Nobel de la paix - le plus attendu - attribué l'année dernière à Barack Obama (photo).

AFP - La saison des Nobel s'ouvre lundi à Stockholm avec l'attribution du prix de Médecine, puis suivront la Physique mardi, la Chimie mercredi, la Littérature jeudi et l'Economie le 11 octobre.

Le prix le plus attendu, celui de la Paix, sera attribué vendredi 8 octobre à Oslo et pourrait faire couler beaucoup d'encre car, après l'énorme surprise Obama en 2009, le comité Nobel norvégien pourrait décider de distinguer un dissident chinois.

L'opposant Liu Xiaobo, 54 ans, qui a été condamné le jour de Noël 2009 à 11 ans de prison pour "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir signé un texte réclamant une Chine démocratique, est un sérieux candidat, selon l'historien spécialiste du Nobel Asle Sveen.

D'autres dissidents chinois tels que Hu Jia et Gao Zisheng figurent également sur la liste des Nobélisables et Pékin a d'ores et déjà fait savoir que la Chine verrait d'un mauvais oeil l'attribution du prix de la Paix à un dissident.

Sur la liste record de 237 candidats, la militante afghane des droits de l'Homme Sima Samar, la radio Democratic Voice of Burma (DVB), ou le Tribunal spécial pour la Sierra Leone semblent également être des lauréats possibles. Tout comme les "pères" de l'internet --les Américains Larry Roberts et Vint Cerf, et le Britannique Tim Berners-Lee--, la station spatiale internationale (ISS) ou le médecin congolais Denis Mukwege.

L'autre Nobel très attendu, celui de Littérature, sera décerné jeudi à Stockholm.

Il pourrait récompenser un poète, une femme, ou un auteur africain, selon les cercles littéraires.

L'Algérienne francophone Assia Djebar est l'un des noms qui circulent, de même que le Suédois Tomas Tranströmer, le Syrien Adonis et le Sud-coréen Ko Un.

Parmi les candidats habituels on retrouve les Canadiennes Margaret Atwood et Alice Munro, les Américains Philip Roth, Cormac McCarthy et Joyce Carol Oates et l'Israélien Amos Oz.

Les prix --un diplôme, une médaille et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,09 million d'euros)-- seront remis à Stockholm et Oslo le 10 décembre, date-anniversaire de la mort de leur fondateur, l'inventeur suédois Alfred Nobel.
 

Première publication : 04/10/2010

  • SCIENCES

    Le prix Nobel de physique Georges Charpak tire sa révérence

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Barack Obama reçoit son Nobel de la paix avec "grande humilité"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)