Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Santé

Le Nobel de médecine décerné à Robert Edwards, père de la fécondation in vitro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2010

Il est à l'origine de la naissance du premier bébé-éprouvette, en 1978. Robert Edwards, 85 ans, vient de se voir décerner le Nobel de médecine pour ses travaux sur la fécondation in vitro, qui ont permis la naissance de 4 millions de personnes.

AFP - Le Britannique Robert Edwards, 85 ans, père de la fécondation in vitro, qui a reçu le prix Nobel de médecine lundi, a "amélioré la vie de millions de personnes dans le monde", a déclaré le chef de la clinique fondée par le scientifique.

"Son travail au début des années soixante a débouché sur un progrès qui a amélioré la vie de millions de personnes dans le monde et est une source d'inspiration", a déclaré Mike Macnamee, directeur-général de la clinique de Bourn Hall, près de Cambridge (est de l'Angleterre).

"Bob Edwards est l'un de nos plus grands scientifiques" et il est tenu "en grande affection par tous ceux qui ont travaillé avec lui et ont été traités par lui".

"Je suis très heureux que mon mentor, mon collègue et mon ami ait pu être récompensé de cette façon", a ajouté le responsable.

Une porte-parole de Bourn Hall a précisé que Robert Edwards, qui a une santé fragile, ne donnerait pas d'interviews.

Robert Edwards, qui devient le 30e Nobel de médecine britannique, est à l'origine de la naissance le 25 juillet 1978 du premier "bébé-éprouvette", Louise Joy Brown, un événement historique qui avait fait la une des journaux du monde entier.

Il était associé à son compatriote gynécologue Patrick Steptoe, décédé en 1988.

Près de 4 millions de personnes sont nées grâce à la fécondation in vitro depuis la naissance de Louise Brown.

Première publication : 04/10/2010

  • SUÈDE

    Coup d'envoi de la semaine des Nobel 2010

    En savoir plus

  • SCIENCES

    Le prix Nobel de physique Georges Charpak tire sa révérence

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Barack Obama reçoit son Nobel de la paix avec "grande humilité"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)