Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Amériques

Rousseff en tête de la présidentielle sera contrainte à un second tour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2010

Dilma Rousseff, candidate du Parti des travailleurs et dauphine du président Lula, arrive en tête du scrutin avec 46,5 % des suffrages. Mais elle devra affronter le candidat social-démocrate José Serra lors d'un second tour le 31 octobre.

AFP - Dilma Rousseff, la candidate du président Luiz Inacio Lula da Silva, a remporté le premier tour de l'élection présidentielle au Brésil mais fait face à un ballottage surprise contre le social-démocrate José Serra.

"Nous pouvons confirmer qu'il y aura un second tour", a annoncé le président du Tribuna

l électoral supérieur (TSE), Ricardo Lewandowski.

Selon les résultats quasi définitifs communiqués par le TSE, Dilma Roussef a obtenu 46,5% des suffrages exprimés et son principal opposant José Serra 32,7%.

La candidate écologiste Marina Silva a créé la surprise en recueillant 19,5% des voix, soit près de six points de plus que prédit par les sondages.

Les sondages ont jusqu'à maintenant été unanimes à prédire une victoire de la dauphine de Lula face à Serra, un ancien gouverneur de Sao Paulo, au second tour le 31 octobre.

Le président élu succédera le 1er janvier à Lula pour prendre les rênes d'un pays de 193 millions d'habitants, devenu la huitième économie du monde.

Le seul sondage de sortie des urnes, réalisé par l'institut Ibope et diffusé par la chaîne GloboNews, avait donné Dilma Rousseff gagnante au premier tour, avec 51% des voix.

Mais la perspective d'un second tour s'est précisée au cours de la soirée, au fur et à mesure de la publication des résultats officiels partiels qui montraient que Dilma Rousseff n'atteindrait pas les 50% nécessaires pour l'emporter dès dimanche.

L'écologiste et défenseur des indiens, Marina Silva, 52 ans, a troublé le jeu en empêchant une élection de Dilma Rousseff, 62 ans, dès le premier tour.

"Je pense qu'il s'agit d'un vote de protestation d'une partie de l'électorat qui n'était convaincue ni par Dilma (Rousseff) ni par (José) Serra et a finalement voté pour Marina", a expliqué à l'AFP le politologue Carlos Alberto de Melo.

Pour l'analyste André Pereira César, du consultant CAC, "le phénomène, le vrai fait nouveau dans ces élections est la croissance de Marina. De personnage secondaire, elle a fini par forcer un second tour", a-t-il dit à l'AFP.

Serra, 68 ans, qui avait dégringolé dans les sondages au cours de la campagne, a axé tous ses efforts pour arracher un second tour face à la candidate du Parti des Travailleurs de Lula (PT - gauche).

Physique austère et calvitie prononcée, il est pour la seconde fois le candidat social-démocrate à la présidence, mais les Brésiliens le connaissent surtout pour son action comme ministre de la Santé en faveur des médicaments génériques, notamment contre le sida.

Lula, à qui la Constitution interdisait de briguer un troisième mandat consécutif de quatre ans, a tout fait pour transmettre sa popularité record à Dilma, une technocrate quasi-inconnue il y a quelques mois et qui se présentait pour la première fois à une élection.

Dilma, ancienne chef de gouvernement de Lula, a fait campagne sur le thème de la "continuité" avec une politique qui a permis à des millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté et au pays de connaître un boom économique sans précédent.

Quelque 136 millions de Brésiliens étaient appelés aux urnes pour élire non seulement le président mais aussi les gouverneurs et députés des 27 Etats fédérés, renouveler l'Assemblée nationale et les deux-tiers du Sénat.

Première publication : 04/10/2010

  • BRÉSIL

    Les Brésiliens s'apprêtent à élire le successeur de Lula

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Les principaux candidats à la succession de Lula

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    "Pourquoi je n’aime pas Lula"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)