Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Remaniement ministériel : gouvernement de combat ou équipe de campagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie : accord fragile, situation humanitaire précaire

En savoir plus

TECH 24

Épiderme 3D, actrice bionique : la tech à fleur de peau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris est-elle vraiment une fête ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chute des bourses : le spectre de 2008 plane sur les marchés

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Nabil Ayouch

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Primaires américaines : que proposent les candidats ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : le fantôme de Franco hante toujours l’Espagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ludovic Tézier dans "Il Trovatore" de Verdi à l'Opéra Bastille

En savoir plus

Culture

L'écrivain Bernard Clavel s'est éteint à l'âge de 87 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/10/2010

Auteur prolifique, Bernard Clavel est décédé mardi à l'âge de 87 ans. Représentant du roman du terroir, l'écrivain a signé de nombreux succès, tels que "Malataverne" (1961) et "Les fruits de l’hiver", prix Goncourt en 1968.

Ses romans et nouvelles

- "L'Ouvrier de la nuit" (1956)
- "Pirates du Rhône" (1957)
- "Qui m'emporte" (1958, porté à l'écran en 1965 par Denys de La Patellière sous le titre "Le Tonnerre de Dieu")
- "L'Espagnol" (1959, adapté pour la télévision en 1966)
- "Malataverne" (1961)
- "La Grande patience", cycle en quatre volets: "La Maison des autres" (prix populiste, 1962), "Celui qui voulait voir la mer" (1963), "Le coeur des vivants" (1964), "Les Fruits de l'hiver" (prix Goncourt et Grand prix de la ville de Paris 1968)
- "Le voyage du père" (1965, porté à l'écran en 1966 par Denys de La Patellière et incarné par Fernandel)
- "L'Hercule sur la place" (1966)
- "Le Seigneur du fleuve" (1972)
- "Les Colonnes du ciel" (cinq tomes : "La Saison des loups" (1976), "La Lumière du lac" (1977), "La Femme de guerre "(1978), "Marie bon pain" (1980), "Compagnons du nouveau monde (1981)
- "Le Royaume du Nord" (six tomes : "Harricana" (1983), "L'Or de la terre" (1984), "Miserere" (1985), "Amarok" (1987), "L'Angelus du soir" (1988), "Maudits sauvages" (1989) - "Retour au pays" (1990)
- "Meurtre sur le Grandvaux" (1991)
- "La Révolte à deux sous" (1992)
- "Cargo pour l'enfer" (1993)
- "L'Homme du Labrador" (1994)
- "les Roses de Verdun" (1995)
- "le Carcajou" (1996), prix de la ville de Bordeaux)
- "Le Soleil des morts" (1998, prix des maisons de la presse)
- "Brutus" (2001)
- "Retraite aux flambeaux" (2002)
- "Les Grands malheurs" (2004)

AFPL'écrivain français Bernard Clavel, auteur prolifique, dont l'oeuvre était nourrie de réalisme social et ancrée dans le terroir, est décédé mardi à l'âge de 87 ans, a indiqué à l'AFP son éditeur Albin Michel, prévenu par sa famille.

Né le 29 mai 1923 à Lons-Le-Saulnier (Jura) dans une famille modeste, il devient apprenti pâtissier à 14 ans. Il est aussi plus tard ouvrier, bûcheron, lutteur de foire, des métiers qui seront "ses universités", comme il aimait à le rappeler.

Après s'être formé en autodidacte, il entre au Progrès de Lyon comme rédacteur dans les années 1950, avant de pouvoir vivre de sa plume.

Soutenu lors de sa sortie par Hervé Bazin et Marcel Aymé, son premier roman "L'ouvrier de la nuit", publié en 1956, marque le début d'une oeuvre importante, qui a rencontré un large public. Riche d'une centaines de titres, elle comprend de nombreux contes et nouvelles pour la jeunesse, près de 40 romans, dont plusieurs sagas, des essais et des poèmes.

En 1968, il obtient le prix Goncourt pour "Les fruits de l'hiver". Elu à l'Académie Goncourt en 1971, il en démissionnera six ans plus tard.

Le cinéma et la télévision ("L'Espagnol", "La Maison des autres") ont largement puisé dans son oeuvre, populaire à la fois par ses personnages, son lectorat et son inspiration historique et sociale.

Son premier cycle romanesque, "La Grande patience" (en quatre volumes), est une fresque sur la vie ouvrière rurale.

Deux autres sagas suivent dans les années 1970 et 1980 : l'épopée de la Franche-Comté en proie à la peste et à la guerre ("Les Colonnes du ciel", cinq volumes), puis l'histoire des pionniers du Grand Nord canadien ("Le Royaume du Nord", six volumes).

Il publie ensuite chaque année un roman, d'inspiration autobiographique, ou à connotation sociologique, comme "Malataverne" (1961), "Cargo pour l'enfer" (1993), "Le Soleil des morts" (1998), "Retraite aux flambeaux" (2002), "Les Grands malheurs" (2004). Romancier du terroir, il a aussi beaucoup écrit sur le Rhône et la ville de Lyon.

Personnalité engagée et non conformiste, Bernard Clavel avait refusé deux fois la légion d'honneur. Père de trois enfants nés d'un premier mariage, ce militant de la paix et des droits de l'homme était remarié avec Josette Pratte, romancière québécoise.

Première publication : 05/10/2010

COMMENTAIRE(S)