Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Culture

Tour d'horizon des nobélisables en littérature

Texte par Priscille LAFITTE

Dernière modification : 07/10/2010

À quelques heures de l’annonce du prix Nobel de littérature, ce jeudi, tour d’horizon des rumeurs les plus sérieuses et les plus folles qui circulent... Parmi les favoris : Haruki Murakami, Cormac McCarthy et Ngugi wa Thiong'o.

Une œuvre “remarquable” qui porte un “idéal” : voici les critères sur lesquels l’académie suédoise choisit ses Nobels de littérature. C’était l’Allemande d’origine roumaine Herta Müller l’année dernière. Jean-Marie Le Clézio il y a deux ans, et Doris Lessing en 2007. Le nom du prochain lauréat du prix littéraire le plus suivi au monde, est connu ce jeudi.

À quelques heures de l’annonce, les paris en ligne s’emballent. Parce que le prix Nobel n’est pas qu’une affaire de message littéraire à portée universelle. C’est aussi une histoire de gros sous : il y a d’abord la cagnotte qu’empoche le romancier ou le poète récompensé (dix millions de couronnes suédoises, soit 1,49 million de dollars) ; les bénéfices que toucheront les quelques malins qui auront misé juste sur le site de pari en ligne Ladbrokes ; enfin, les maisons d’édition et les libraires comptent sur l’effet "prix Nobel" pour vendre.

Le spécialiste littérature sur France 24, Augustin Trapenard, a ses favoris :

1. Le Kenyan Ngugi wa Thiong'o

2. Le Japonais Haruki Murakami

3. Le Suédois Tomas Tranströmer

4. L'Américain Cormac McCarthy

5. La Canadienne Alice Munro

Alors… qui ? Retour sur Ladbrokes. Durant une bonne partie de la semaine, le Kenyan Ngugi wa Thiong'o était premier de la liste. Et le blog de littérature Literary Saloon est prêt à parier qu’il va effectivement remporter le fameux graal. D’abord, parce qu’il s’agit d’un auteur qui sème depuis plus de quatre décennies des livres qui comptent pour la littérature. Son roman sur le totalitarisme, "Wizard of the Crow", avait été à deux doigts de remporter le Man Booker International Prize l’an dernier.

Ce Kenyan répond aussi aux critères du comité Nobel : il est connu pour ses positions radicales sur la "politique néocoloniale de l’establishment kenyan", qui lui ont valu de passer une année en prison. Autres éléments en faveur de Ngugi : il a renoncé à l’anglais et écrit en kikuyu. Enfin, et ce n'est pas un mince indice : il a été le chouchou du salon du livre dans la ville suédoise de Göteborg, il y a deux semaines à peine...

S'il s'agit de récompenser un écrivain africain, le nom d’Assia Djebar circule également. L'auteur algérienne, membre de l’Académie française, est désavantagée par sa langue, le français, déjà récompensée en 2008 avec Jean-Marie Le Clézio, mais elle est une voix forte de l’Afrique du Nord et de la décolonisation. Le Monde la place même en haut de sa liste.

En première position désormais sur Ladbrokes : l’Américain Cormac McCarthy, “plus européen que Philip Roth”, note Augustin Trapenard, critique littéraire sur FRANCE 24, qui le classe en 4e position sur sa "liste des favoris". McCarthy a aussi l’avantage d’avoir, dans son dernier opus "The Road" (2006, adapté au cinéma trois ans plus tard par John Hillcoat), livré un roman apocalyptique et visionnaire, ce qui a sûrement eu l’heur de plaire au comité Nobel. Le Los Angeles Times s'intéresse de près à son potentiel de nobélisation, en tout cas.

Mais le jury du prix Nobel de littérature est réputé pour ne pas donner une priorité aux Américains. L’ancien secrétaire permanent, Horace Engdahl, n'avait-il pas créé la polémique en 2008, estimant que les auteurs américains étaient trop influencés par la culture de masse ? Il faut d’ailleurs remonter à 1993 pour trouver un lauréat américain, la romancière noire Toni Morrison. "Le comité Nobel pourrait contourner l'Amérique avec une Canadienne", suggère Augustin Trapenard, qui place Alice Munro en 5e position sur sa liste.

Il faudra également compter avec la littérature asiatique et le très populaire Haruki Murakami, remarqué dernièrement pour ses prises de positions humanistes et déjà récompensé par de nombreux prix.

Et la poésie ? Les amoureux du genre, grand absent du prix depuis 13 ans, aimeraient voir Tomas Tranströmer récompensé. Mais après avoir été donné grand vainqueur sur Ladbrokes, le Suédois était tombé bas, ces derniers jours, sur le site de paris en ligne... 

Première publication : 05/10/2010

COMMENTAIRE(S)