Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Amériques

Le premier procès d'un détenu de Guantanamo sur le sol américain reporté

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2010

Le procès d'Ahmed Khalfan Ghailani, accusé de terrorisme, vient d'être reporté au 12 octobre suite à l'exclusion d'un témoin-clé de l'accusation. Il doit être le premier prisonnier de Guantanamo à être jugé devant un tribunal fédéral de New York.

AFP - Le premier procès pour "terrorisme" d'un détenu de Guantanamo sur le sol américain qui devait s'ouvrir mercredi à New York a été reporté, une nouvelle fois, au 12 octobre, afin de donner à l'accusation le temps de contester l'exclusion par un juge d'un témoin clé du gouvernement.

Le procès du Tanzanien Ahmed Ghailani, 36 ans, accusé d'avoir participé à des attentats terroristes, devait s'ouvrir mercredi pour plusieurs mois.

Le juge chargé du dossier, Lewis Kaplan, a estimé que le témoin du gouvernement, Hussein Abebe, ne pouvait être cité à la barre en raison du fait que "son témoignage serait le résultat des déclarations faites sous la contrainte par Ghailani à la CIA", l'agence de renseignement américaine.

Initialement prévu pour lundi, le procès avait été reporté une première fois à mercredi à la demande du procureur fédéral, selon des documents judiciaires.

Arrêté au Pakistan en 2004, M. Ghailani est le seul détenu de Guantanamo à ce jour à avoir été renvoyé devant un tribunal fédéral et transféré sur le sol américain.

Il doit répondre de plus de 200 chefs d'inculpation et risque la prison à vie. Il lui est notamment reproché d'avoir acheté le camion et les explosifs qui ont servi à l'attentat, en août 1998, contre l'ambassade américaine de Dar es Salaam mené simultanément avec un attentat à Nairobi. Les deux attentats avaient fait au total 224 morts.

Le procès s'annonce comme un test crucial pour l'administration Obama qui avait dans un premier temps envisagé de renvoyer devant la justice de droit commun les cinq détenus de Guantanamo accusés d'avoir organisé le 11-Septembre, avant de revenir sur sa décision sous la pression des républicains notamment.

Première publication : 06/10/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Un détenu de Guantanamo jugé pour la première fois sur le sol américain

    En savoir plus

  • GUANTANAMO

    Interruption du procès d'Omar Khadr après l'évanouissement de son avocat

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Rapatrié contre son gré en Algérie, un ex-détenu de Guantanamo aurait disparu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)