Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

FRANCE

"Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2010

Invité de L’Entretien de FRANCE 24, Hugues Le Bret, directeur de la communication de la Société générale lors du scandale Jérôme Kerviel, considère que les agissements de l'ex-trader auraient pu entraîner sur les marchés un choc systémique.

Dès le lendemain du verdict accablant pour Jérôme Kerviel, condamné à 3 ans de prison ferme et 4,9 milliards de dommages et intérêts, Hugues Le Bret, directeur de la communication de la Société générale, au moment des faits, contredit l'ex-trader qui se dit la seule victime de l'affaire. Invité de l’Entretien de FRANCE 24, l’auteur du livre, au titre pour le moins évocateur, "La semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial"* n’a pas de mots assez durs pour qualifier celui dont les prises de positions frauduleuses avaient atteint, au début de 2008, les 50 milliards d’euros.
 

À l’instar du tribunal correctionnel de Paris, Le Bret considère que Kerviel n’a, à aucun moment, obtenu l’autorisation de ses supérieurs pour spéculer une telle somme. Lorsqu’en janvier 2008, la banque découvre l’étendue de la fraude commise par le Breton, "le premier réflexe de Daniel Bouton [alors PDG de la Société générale, ndlr] fut d’alerter les autorités de tutelle avant les politiques. Si cette affaire devenait publique, elle aurait provoqué la panique sur les marchés et entraîné un choc systémique."


"Monstrueux"

"C’est monstrueux d’avoir monté ces opérations à l’insu de ses supérieurs, c’est monstrueux d’avoir jeté l’opprobre sur ses collaborateurs, c’est monstrueux de n’avoir exprimé aucun regret", indique-t-il. Et l’ancien collègue du trader déchu d’ajouter : "Le verdict est juste et cohérent". Un bémol cependant : "Si j’étais encore à la Société générale, je demanderais à ce qu’elle renonce à la demande de dommages et intérêts de 4,9 milliards d’euros. Les trois ans de prison ferme suffisent."


L’ancien trader aurait donc profité des failles du système pour mener ses opérations. "Aucun objet n’est parfait, [...] je pense donc qu’il peut y avoir encore des fraudes. Mais j’espère qu’elles auront lieu le plus tard possible." Pour ce faire, l’ancien salarié de la Société générale préconise de limiter les montants à mettre aux mains d’un seul homme, de ne plus accorder de confiance a priori aux traders et, surtout, "renforcer les mécanismes de contrôle" sur les salles de marché.
 

* À paraître le 7 octobre aux éditions Les Arènes.

 

 



 

Première publication : 06/10/2010

  • FRANCE

    La lourde condamnation de Kerviel met la toile en ébullition

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Abattu", Jérôme Kerviel a le sentiment "de payer pour tout le monde"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Kerviel condamné à trois ans de prison ferme et à verser 4,9 milliards d'euros

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)