Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

Libération sous contrôle judiciaire d'un Français détenu depuis huit mois pour trafic de drogue

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2010

Damian Delporte, un jeune Français de 26 ans, détenu à Lima pour trafic présumé de cocaïne , a été libéré mardi mais pas innocenté. L'homme a toujours clamé son innocence. Sa compagne péruvienne, incarcérée pour la même affaire, reste en prison.

AFP - Damian Delporte, un Français de 26 ans originaire de l'Yonne (centre) et détenu depuis le 5 février au Pérou pour trafic présumé de drogue, a été libéré mardi sous contrôle judiciaire à Lima.

Soulagé mais marqué par sa détention, le jeune homme, qui clame son innocence depuis huit mois, a été accueilli à sa sortie de la prison de Sarita Colinia, au port du Callao (Lima), par ses avocats péruviens, un couple d'amis, et les parents de sa compagne péruvienne Nathalie Diaz, qui reste en détention préventive pour la même affaire.

"A présent je suis dehors, donc ça va bien et je suis très content, mais je n'ai pas le coeur à la fête, car Nathalie reste en prison", a déclaré Damian à l'AFP. Il a indiqué que sa priorité et celle de ses avocats était d'obtenir une libération conditionnelle pour son amie "dans les prochaines semaines".

Delporte, ainsi que sa compagne péruvienne Nathalie Diaz, sont détenus à Lima depuis le 5 février. Leur arrestation a suivi l'interpellation à l'aéroport de Lima de deux Espagnoles en possession de 6,7 kg de cocaïne.

L'une des Espagnoles avait affirmé s'être approvisionnée dans un immeuble du quartier de Surco (Lima), où le Français était un des locataires, et l'avait mis en cause pour avoir "porté une valise" contenant la drogue, tandis que Damian niait la connaître. Le propriétaire de l'immeuble a aussi été arrêté.

Les avocats de Damian ont souligné avec insistance la "légèreté" du dossier, reposant selon eux sur les seules accusations, à la fois contradictoires et tardives, de l'Espagnole.

Delporte a dit n'avoir pas été maltraité en prison ni confronté à des violences, mais a souffert du surpeuplement "dormant à même le sol dans un couloir, dans un pavillon prévu pour 60 mais où l'on était plus de 340, avec une nourriture infecte".

"J'ai dû perdre une dizaine de kilos", a commenté le jeune Français, étudiant en ingénierie, qui était venu en décembre 2009 à Lima pour s'installer avec Nathalie, recontrée lors d'un séjour précédent au Pérou.

Le jeune Français a été visité régulièrement par les services consulaires.

Il a été libéré sous caution de 10.000 soles (environ 2.600 euros), contrôle judiciaire et avec interdiction de quitter le Pérou, dans l'attente du jugement, qui selon ses avocats, pourrait intervenir d'ici trois mois environ.

Il doit d'ici là demeurer au domicile des parents de son amie à Lima.

Première publication : 06/10/2010

COMMENTAIRE(S)