Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

FRANCE

La lourde condamnation de Kerviel met la toile en ébullition

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/10/2010

Les internautes ont vivement réagi à la condamnation de Jérôme Kerviel. Certains proposent d’organiser un "Kervielthon" tandis que d’autres font remarquer que même le prochain jackpot de l’Euromillions ne suffirait pas à rembourser sa dette.

"C'est étrange ce sentiment que Kerviel sert de victime expiatoire pour tout un système vicié", commentait, mardi après-midi, un utilisateur de Twitter. Une réaction à l’image de ce que l’on peut lire sur Internet depuis que le tribunal a prononcé son verdict à l’encontre de l’ex-trader de la Société générale.

Sur le site de microblogging, la décision de justice (trois ans de prison ferme et des dommages et intérêts de 4,9 milliards d’euros) a été largement relayée, puis commentée sur le ton de l’incompréhension quant à sa sévérité. "Si Jérôme Kerviel gagne vendredi à l'Euromillions, il pourra rembourser 2,18 % de sa dette !", souligne ainsi un autre internaute.

En effet, les quelque 5 milliards d’euros que Kerviel doit à son ex-employeur choquent bien plus que les trois ans de prison auxquels il a été condamné.

L’avocat-blogueur Maître Eolas tente plutôt de justifier la décision de justice. Il souligne néanmoins que, pour ce qui est de la réparation du préjudice corporel, "la perte d’un enfant est indemnisée à hauteur de 30 à 40 000 euros. C’est-à-dire que la Société générale bénéficie d’un jugement équivalent à la perte de 120 000 enfants".

Plus critique, Paul Murphy, fondateur du blog Alphaville abrité par le Financial Times, s’indigne d’une telle sévérité à l’encontre de l’ex-trader. Selon lui, la Société générale, "la banque clown" ne pouvait pas ne rien savoir. "Si vous dirigez une banque où un jeune trader peut jouer avec 10 fois la valeur de marché de l'établissement, vous ne devez plus être à sa tête", écrit-il.

"Opération pièces jaunes pour Jérôme Kerviel"

Quelques heures après que la sentence a été prononcée, le ton a rapidement viré à l’humour potache, les internautes rivalisant d’imagination pour commenter par l’absurde l’issue du procès.

Le blogueur-vedette Guy Birenbaum propose ainsi de créer un "Kervielthon" tandis que d’autres soutiennent le lancement d’une "opération pièces jaunes pour Jérôme Kerviel" pour qu’ils puissent financer ce qu’il doit à son ancien employeur.

Les membres de Facebook ne sont pas non plus en reste et les groupes les plus absurdes voient le jour depuis mardi matin, à l’image des "Comme Jérôme Kerviel, ça nous arrive à tous de faire une boulette au taf".

 

Première publication : 06/10/2010

  • FRANCE

    "Abattu", Jérôme Kerviel a le sentiment "de payer pour tout le monde"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Kerviel condamné à trois ans de prison ferme et à verser 4,9 milliards d'euros

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Jérôme Kerviel, des salles de marchés au box des accusés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)