Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Des Roms ont subi des tests ADN, selon la Ligue des droits de l'Homme

©

Vidéo par Hélène FRADE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/10/2010

Un militant de la Ligue des droits de l'homme a confirmé au micro de FRANCE 24, que nombre de Roms d'un camp du Val d'Oise avaient subi des tests ADN, sans pour autant avoir été arrêtés ou placés en garde à vue.

Les autorités ont procédé à des prélèvements ADN sur des Roms qui occupaient un terrain de façon illégale à Méry-sur-Oise. C’est ce qu’a pu constater Hélène Frade, reporter à France 24, qui s’est rendue il y a quelque jours dans ce camp du Val d’Oise.

Des Roms, venus de Roumanie et pour la plupart en situation légale, venaient en effet de faire l'objet de prélèvements ADN, selon la Ligue des droits de l’homme.

Prenant l’exemple d’une femme du camp dont le récépissé de titre de séjour n’expire pas avant décembre 2010, Jean-Claude Vitran, militant de la Ligue, s’indigne : "Il est totalement anormal, si ce n'est illégal, de lui prélever son ADN. On va nous dire qu'au titre du Fichier national des empreintes génétiques, elle est en situation de délit car elle est sur un terrain appartenant à autrui. Néanmoins, comme elle n'a pas été placée en garde à vue et qu'elle n'a pas été arrêtée, il n'y a aucune raison de prendre son ADN."

Contacté par France24, le parquet de Pontoise a pour sa part déclaré avoir détruit les tests en question.

Des associations portent plainte contre un "fichier ethnique" sur les Roms

Par ailleurs, les avocats de quatre associations de défense des Roms et des gens du voyage ont déposé plainte contre l’existence d’un "fichier ethnique, illégal et non déclaré" de la gendarmerie sur les Roms.

Selon la plainte émanant de La Voix des Roms, de l'Union française d'associations tsiganes (Ufat), de la Fédération nationale des associations solidaires d'action avec les Tsiganes et les gens du voyage (Fnasat) et de l'Association nationale des gens du voyage catholiques (ANGVC), des documents de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) seraient destinés à "effectuer une généalogie des familles tsiganes".

Le ministère de l'Intérieur nie pour les fichiers sur les Roms

Pour ces associations, "cela ne semble possible qu'avec l'utilisation d'un fichier" : celui des "Minorités ethniques non sédentarisées" (Mens). Le ministère de l'Intérieur a déclaré "ne pas en avoir connaissance" et a d'ailleurs toujours nié l’existence de tels fichiers. Il va néanmoins diligenter un "contrôle".

Si elle était confirmée, l'existence d'un "fichier ethnique", toujours niée par les autorités françaises, relancerait la polémique sur les expulsions de Roms, notamment dénoncées par le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale. Notamment depuis la mise au jour, à la mi-septembre, de l'existence d'une circulaire du ministère de l'Intérieur où les Roms étaient explicitement ciblés pour les reconduites à la frontière.

Première publication : 07/10/2010

  • COMMISSION EUROPÉENNE

    "Les procédures d'infraction aboutissent rarement à une condamnation"

    En savoir plus

  • COMMISSION EUROPÉENNE

    La Commission ménage la France dans le dossier des Roms

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)