Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Culture

Le Nobel de littérature attribué au Péruvien Mario Vargas Llosa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2010

Le prix Nobel de littérature 2010 a été décerné jeudi à l'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, notamment auteur de "La Ville et les Chiens" (1963) et du "Poisson dans l'eau" (1995).

AFP - L'écrivain hispano-péruvien, Mario Vargas Llosa, qui s'est vu décerner jeudi le prix Nobel de littérature, s'est imposé depuis des années comme un des grands noms de la littérature mondiale, auteur d'une oeuvre d'inspiration historique aux formes narratives innovatrices.

Déjà lauréat, entre autres récompenses, du prix Cervantès, la plus importante distinction littéraire en espagnol, il est l'auteur d'une trentaine de livres (essais, romans, nouvelles, théâtre) traduits dans le monde entier.

Cet ancien journaliste et professeur a été le candidat d'une coalition de centre-droit à la présidence du Pérou en 1990, battu par Alberto Fujimori.

Né à Arequipa (sud du Pérou), le 28 mars 1936, il est élevé par sa mère et ses grands-parents maternels à Cochabamba (Bolivie) puis au Pérou. Après des études à l'Académie militaire Leoncio Prado de Lima, il décroche une licence de lettres à Lima. Grâce à une bourse, il poursuit ses études et obtient un doctorat à Madrid.

Il s'installe ensuite à Paris, où, marié à sa tante Julia Urquidi, de 15 ans son aînée, il exerce diverses professions: traducteur, professeur d'espagnol, journaliste à l'Agence France-Presse.

En 1959, il publie son premier recueil de nouvelles "Les caïds". Mais c'est avec le roman "La ville et les chiens" que sa carrière littéraire décolle en 1963. Trois ans plus tard, il consolide sa notoriété avec "La Maison verte".

Séduit par Fidel Castro et la révolution cubaine, il se rend à La Havane qu'il quittera pour regagner l'Europe avec une nouvelle épouse, Patricia. En 1971, l'auteur rompt publiquement avec la révolution castriste et les mouvements d'extrême-gauche, devenant un critique acerbe du "lider maximo".

Le prestige littéraire de Vargas LLosa s'est entre-temps renforcé avec la parution en 1969 de son roman documentaire "Conversation à la cathédrale". Suivent d'autres succès comme "Pantaleon et les visiteuses" (1973), satire du fanatisme militaire, "La tante Julia et le scribouillard" (1977), inspiré de son premier mariage, "La guerre de la fin du monde" (1982) évoquant la politique brésilienne, "Qui a tué Palomino Molero?" (1986) sur les violences politiques au Pérou, et "Le poisson dans l'eau" (1993), récit autobiographique, ou encore "Eloge de la marâtre", "La fête au bouc" et "Tours et détours de la vilaine fille".

Une étroite amitié le liera pendant plusieurs années à l'écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez, resté proche de Castro, mais elle se terminera abruptement dans un incident qu'aucun des protagonistes n'a expliqué.

Il avait obtenu en 1993 la nationalité espagnole.
 


Crédit photo : dadevoti/Flickr

Première publication : 07/10/2010

  • PRIX NOBEL

    Tour d'horizon des nobélisables en littérature

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)