Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Double attaque des Taliban contre les camions de l'Otan

Vidéo par Alix LE BOURDON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2010

Cibles de choix pour les Taliban, une quarantaine de camions de ravitaillement de l'Otan, destinés aux troupes déployées en Afghanistan, ont de nouveau été attaqués sur le trajet vers le Pakistan, lors de deux attaques séparées.

REUTERS - Des inconnus ont incendié mercredi au Pakistan jusqu’à 40 camions chargés de fournitures destinées aux troupes de l’Otan déployées en Afghanistan.

"L'intensité et la violence de ces attaques"

Deux attaques ont eu lieu, l’une près de Quetta dans le sud-ouest du pays contre vingt camions de l’Alliance, l’autre dans le nord-ouest contre 15 à 20 véhicules.

Le premier raid a été mené par 14 hommes armés arrivés à bord de deux pick-up qui ont ouvert le feu sur les camions et les ont incendiés, tuant un chauffeur, rapporte la police.

La deuxième attaque a eu lieu près de Nowshera. Les autorités n’ont pas pu fournir de précisions dans l’immédiat. « Le feu fait rage, personne ne peut s’approcher », a déclaré Ali Anan Qamar, un représentant de l’administration locale.

A la suite d’un raid d’hélicoptères de l’Otan sur son territoire le 30 septembre, Islamabad a fermé la semaine dernière une voie de ravitaillement des troupes étrangères en Afghanistan.

Treize camions-citernes chargés de carburant pour les troupes occidentales ont été incendiés lundi près d’Islamabad. Trente-cinq autres avaient été brûlés la semaine dernière.

Les incursions de l’Otan en territoire pakistanais ont accru les tensions entre Washington et Islamabad, alliés qui entretiennent depuis longtemps des relations difficiles.

Les pressions américaines visant à obtenir du Pakistan qu’il réprime les activistes des zones tribales du Nord-Ouest, qui franchissent la frontière pour attaquer des soldats occidentaux sur le sol afghan, constituent un autre facteur de tensions.

Les Talibans revendiquent

Un complot présumé d’Al Qaïda contre des objectifs européens attire aussi l’attention sur l’action du Pakistan contre les insurgés, à un moment où le pays émerge des inondations catastrophiques de cet été, qui ont fait plus de 10 millions de sans-abri et porté un coup très rude à son économie.

Un responsable des renseignements pakistanais requérant l’anonymat a déclaré à Reuters qu’un ressortissant britannique tué lors d’un raid aérien au Pakistan entretenait des liens avec Faisal Shahzad, ressortissant américain d’origine pakistanaise ayant tenté de faire exploser une voiture piégée le 1er mai dernier à Times Square (New York).

Le Britannique, Abdul Jabbar, s’employait aussi à mettre sur pied une branche d’Al Qaïda en Grande-Bretagne, a dit le responsable des renseignements. Faisal Shahzad a été condamné à la prison à vie mardi à New York.

De tels liens font craindre qu’Al Qaïda et ses affiliés - en particulier les taliban pakistanais, qui ont entraîné Shahzad - ne menacent les pays occidentaux avec une précision croissante.

Le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) a juré en septembre de déclencher des attentats aux Etats-Unis et en Europe. Il avait déjà formulé des menaces analogues, mais le complot de Shahzad représente la tentative la plus concrète du mouvement à ce jour.

Le TTP a revendiqué la plupart des récentes attaques qui ont visé les camions acheminant de l’aide à l’Otan. L’essentiel du ravitaillement des forces étrangères déployées en Afghanistan transite par le Pakistan.

Première publication : 07/10/2010

  • PAKISTAN

    Islamabad accuse l'Otan d'avoir tué trois de ses soldats en Afghanistan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Les Taliban revendiquent l'attaque des convois de l'Otan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    La route pakistano-afghane bientôt réouverte aux camions de l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)