Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le dissident chinois Liu Xiaobo reçoit le prix Nobel de la paix 2010

©

Vidéo par David THOMSON , Fiona CAMERON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2010

Le comité norvégien a remis vendredi le prix Nobel de la paix 2010 au dissident chinois Liu Xiaobo. Condamné à 11 ans de prison en décembre 2008, cet opposant au régime de Pékin avait accordé un Entretien à France 24.

AFP - Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo, un choix qui braque les projecteurs sur la situation des droits de l'Homme en Chine et que Pékin avait par avance dénoncé.

Notant que la Chine était devenue "la deuxième économie mondiale", le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland a estimé que "la puissance impose des responsabilités".

Cette décision va indisposer le régime chinois qui --comme à chaque fois qu'un opposant est pressenti pour le Nobel-- avait mis le comité en garde contre un "geste inamical" susceptible d'affecter les relations entre la Chine et la Norvège.

L'attribution du prix Nobel de la paix en 1989 au dalaï lama, leader spirituel des Tibétains, avait déjà provoqué l'ire de Pékin.

Ancienne figure de proue du mouvement démocratique de Tiananmen en 1989, Liu Xiaobo, professeur de littérature de 54 ans, a été condamné le jour de Noël 2009 à 11 ans de prison pour "subversion du pouvoir de l'Etat".

Il lui est reproché d'avoir été l'un des 300 cosignataires de la "Charte 08", un texte qui réclame une Chine démocratique.

"De plus en plus de dissidents à l'intérieur de la Chine"
Ce manifeste suit le modèle de la "Charte 77" pour la démocratisation de la Tchécoslovaquie communiste signée en 1977 par des intellectuels, dont Vaclav Havel. L'ancien dissident puis président tchèque s'est d'ailleurs prononcé cette année pour l'attribution du Nobel à Liu Xiaobo.

"La mobilisation pour imposer les droits de l'Homme en Chine aussi est conduite par de nombreux Chinois, à la fois en Chine et à l'étranger", a souligné M. Jagland.

"A travers la peine qui lui a été infligée, Liu est devenu le principal symbole de ces vastes efforts pour les droits de l'Homme en Chine", a-t-il dit.

Liu Xiaobo se voit attribuer le Nobel deux ans après la tenue des jeux Olympiques à Pékin qui, selon les ONG, n'ont pas apporté les améliorations espérées en matière de droits de l'Homme.

Ce Nobel survient aussi alors que la Norvège et la Chine sont engagées dans des négociations bilatérales en vue d'un accord de libre-échange qu'Oslo espère boucler rapidement.

Marié, sans enfant, Liu Xiaobo a déjà passé une bonne partie de sa vie dans les geôles chinoises.

"Symbole de la lutte des droits de l'homme en Chine"
Après avoir participé aux manifestations de la place Tiananmen en 1989 et tenté une médiation entre l'armée et les étudiants, cet intellectuel critique du régime avait été emprisonné pendant un an et demi sans avoir jamais été condamné.

Entre 1996 et 1999, il a aussi été envoyé dans un camp de rééducation "par le travail" pour avoir réclamé une réforme politique et la libération des personnes toujours emprisonnées après le mouvement de 1989.

Il y a quelques jours, son épouse Liu Xia avait dit ne pas croire à un tel prix pour son mari bien que les bookmakers en aient fait leur favori. "S'il le remporte, cela sera d'une grande aide pour ses idéaux. J'ai seulement le sentiment qu'il ne l'aura pas", avait-elle confié à l'AFP.

Un record de 237 individus et organisations étaient en lice cette année pour le Nobel de la paix.

Le prix est traditionnellement remis à Oslo le 10 décembre, date-anniversaire de la mort de son fondateur, l'industriel et philanthrope suédois Alfred Nobel. Il consiste en une médaille, un diplôme et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (environ un million d'euros).

Première publication : 08/10/2010

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de littérature à Mario Vargas Llosa, le plus européen des auteurs péruviens

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Un trio récompensé pour le Nobel de chimie

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de physique à deux scientifiques pour leurs travaux sur le graphène

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)