Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

Moyen-orient

La Ligue arabe laisse un mois aux États-Unis pour sauver les négociations de paix

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/10/2010

Après avoir apporté leur soutien au président palestinien Mahmoud Abbas, les pays arabes ont donné un mois aux États-Unis pour obtenir un arrêt de la colonisation israélienne en vue d'une relance du processus de paix.

AFP - Washington a salué tard vendredi la décision de la Ligue arabe de donner aux Etats-Unis un mois supplémentaire pour tenter de sauver les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

"Nous apprécions la déclaration de la Ligue arabe de soutien à nos efforts visant à créer les conditions qui permettront des discussions directes pour aller de l'avant", a déclaré le porte-parole du Département d'Etat, Philip J. Crowley, dans un communiqué.

"Nous continuerons à oeuvrer avec les parties, et avec tous nos partenaires internationaux pour faire progresser les négociations afin de parvenir à la solution de deux Etats et encourager les parties à prendre des mesures constructives à cette fin", a-t-il ajouté.

Cette déclaration intervient après la décision des ministres des 13 pays de la Ligue arabe, réunis vendredi à Syrte (Libye), de se retrouver dans un mois pour examiner les solutions alternatives proposées par le président palestinien Mahmoud Abbas en cas d'échec des négociations avec Israël.

Les ministres des Affaires étrangères des pays de la Ligue arabe ont également appelé Washington "à poursuivre ses efforts destinés à réunir les conditions nécessaires pour remettre le processus de paix sur les rails, notamment par un arrêt de la colonisation".

Selon le communiqué publié à l'issue d'une réunion entre M. Abbas et les 13 pays membres du comité de suivi des négociations de paix de la Ligue arabe, ceux-ci ont réaffirmé qu'il ne pouvait pas y avoir de négociation directe avec Israël sans arrêt de la colonisation.

Le comité de suivi a ajouté qu'il soutenait "la position de M. Abbas appelant à l'arrêt total de toutes les activités de colonisation, en préalable à la reprise des négociations".

Les pourparlers de paix relancées le 2 septembre à Washington après 20 mois de suspension sont menacés par la reprise fin septembre de la construction dans les colonies juives de Cisjordanie occupée, après un moratoire de dix mois.

Pour les Palestiniens, la colonisation vide de son sens la négociation sur les frontières d'un futur Etat palestinien, en créant des faits accomplis qui risquent d'être irréversibles.

Première publication : 09/10/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Abbas exige d'Israël la prolongation du gel de la colonisation

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Abbas décidera de la poursuite du dialogue avec Israël "après le 4 octobre"

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le dialogue israélo-palestinien suspendu au "gel" de la colonisation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)