Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'épouse de Liu Xiaobo est assignée à résidence à Pékin

Vidéo par Joris Zylberman

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2010

Lu Xia, l'épouse du prix Nobel de la paix et dissident chinois Liu Xiaobo, a confirmé avoir été arrêtée par la police et assignée à résidence à Pékin après avoir rendu visite à son mari emprisonné.

AFP - L'épouse du dissident chinois Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, a confirmé être assignée à résidence à Pékin, sans pouvoir être jointe par téléphone, dans un court message transmis par Twitter.
   

Le Prix Nobel de la Paix peut-il être un levier sur la Chine ?

"Mes amis, je suis de retour à la maison. Le 8 (octobre), j'ai été placée en résidence surveillée. J'ignore quand je serai en mesure de voir qui que ce soit", a indiqué Liu Xia dans ce texte apparu dimanche soir sur le service de microblogs.
   
L'assignation à résidence de Liu Xia avait été déjà annoncée dimanche par l'organisation américaine de défense des droits de l'Homme Freedom Now.
   
"Mon téléphone portable est hors d'usage et je ne peux ni recevoir ni donner des appels", a ajouté Mme Liu, qui faisait l'objet d'une surveillance policière rapprochée ces dernières semaines.
   
Elle a précisé avoir rendu visite à son mari, incarcéré dans une prison dans le nord-est de la Chine, pour lui annoncer samedi qu'il s'était vu décerner vendredi le Nobel de la paix.
   
"J'ai vu Xiaobo, et je lui ai dit le 9 (octobre) dans sa prison qu'il avait remporté le prix. Je vous en dirai davantage plus tard. S'il-vous-plaît, tous autant que vous êtes, aidez-moi à communiquer grâce à Twitter. Merci",  poursuivait le message.
   
La police interdisait lundi aux journalistes d'approcher le domicile de Liu Xia à Pékin, selon un reporter de l'AFP sur place.
   
Devant l'immeuble où elle réside étaient positionnés de nombreux policiers et gardes de sécurité, en civil ou en uniforme, qui vérifiaient les identités et filtraient les personnes entrant dans le bâtiment.
   
Liu Xiaobo, 54 ans, purge une peine de 11 ans de prison après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte qui réclamait une Chine démocratique.
   
Selon l'ONG Human Rights in China (HRIC), il a dédié son prix aux personnes mortes dans la répression du mouvement démocratique de la place Tiananmen de Pékin, déclenché par les étudiants en 1989.

Première publication : 10/10/2010

  • Prix Nobel de la paix

    Le dissident chinois emprisonné, Liu Xiaobo, apprend la nouvelle de son prix par sa femme

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de la paix attribué au dissident chinois Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)