Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

La Société générale a déjà récupéré 1,7 des 4,9 milliards perdus dans l’affaire Kerviel

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/10/2010

Selon Europe 1, un dispositif fiscal en cas de pertes exceptionnelles a permis à la banque française de récupérer près d’un tiers de la somme perdue suite aux agissements frauduleux de son ex-trader Jérôme Kerviel.

L’État a déjà permis à la Société générale d’éponger une partie des pertes liées à l’affaire Kerviel. En effet, un dispositif fiscal permet aux entreprises de bénéficier d’une déduction d’impôts en cas de pertes exceptionnelles, comme celles causées par les agissements frauduleux de l’ex-trader.

Ainsi, lorsqu’une entreprise enregistre une perte exceptionnelle et qu’elle n’en est pas responsable, elle a le droit de déduire 33% de cette somme dans sa déclaration d'impôts sur l’exercice comptable en question.

Les 4,9 milliards perdus évaporés en 2008 dans l'affaire Kerviel ont donc déclenché ce mécanisme de déduction fiscale. Celui-ci s’est effectué en deux temps, sur les exercices comptables 2007 et 2008.

La première année, la banque a enregistré le gain de 1,471 milliard d'euros grâce à son trader et a donc dû s’acquitter d’un impôt de 507 millions d'euros lié à ce gain.

En 2008, la Société générale a constaté une perte de 6,382 milliards d'euros (le solde entre le gain de 2007 et la perte de 2008 est bien de 4,9 milliards), déclenchant le mécanisme de déduction fiscale, à hauteur de 2,197 milliards d'euros. En soustrayant l'impôt payé en 2007 de cette somme, on obtient 1,69 milliard d'euros d'économie d'impôt.

"Scandaleux", pour l’avocat de Kerviel

Les dates-clés de la procédure
Dimanche, l’avocat de Jérôme Kerviel, Me Metzner a vivement réagi à cette information. C'est "scandaleux", a-t-il estimé dans une interview accordée à France Info. Selon lui, la Société générale a "trompé le tribunal en ne l'informant pas" qu'elle avait récupéré en impôts 1,7 des 4,9 milliards d'euros pour lesquels son client, jugé seul responsable, a été condamné mardi dernier.

La banque s’est, de son côté, défendue en insistant sur l’aspect légal du mécanisme. "Le traitement fiscal des pertes liées aux agissements frauduleux de Jérôme Kerviel a été fait en toute transparence en conformité avec la réglementation fiscale", a affirmé la Société générale dans un communiqué.

 

Première publication : 10/10/2010

  • FRANCE 24 ENTRETIEN

    "Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial"

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Société générale prête à trouver un arrangement financier avec Kerviel

    En savoir plus

  • FRANCE

    La lourde condamnation de Kerviel met la toile en ébullition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)