Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

EUROPE

La construction de la digue à Kolontar devrait s'achever lundi soir

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2010

La nouvelle digue en construction, censée bloquer de nouvelles fuites de boues rouges toxiques dans le village de Kolontar, devrait être finie dans la soirée. Les 800 habitants évacués doivent être prévenus aujourd'hui de la date de leur retour.

AFP - La nouvelle digue, dont la construction a été entamée samedi dans le village hongrois de Kolontar pour le défendre d'une deuxième éventuelle inondation de boue toxique, sera terminée lundi soir, ont annoncé les services de lutte contre les catastrophes.
   
"Le nouveau barrage est déjà prêt à 70%, il n'y a pas eu d'événements spéciaux durant la nuit de dimanche à lundi, les travaux se sont poursuivis sans interruption", a indiqué à l'AFP Tibor Dobson, le chef de ces services, précisant qu'il serait donc terminé comme prévu lundi soir.
   
"La digue ne sera pas de 400-500 mètres de longueur, contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, mais d'environ 1.500 mètres", a ajouté M. Dobson, précisant que 1.050 mètres avaient déjà été construits. Le barrage fera 30 mètres de large à sa base et 4 mètres de haut.
   
Les quelque 800 habitants de Kolontar seront informés dans la journée de la date possible de leur retour. Ils ont été évacués d'urgence samedi matin par crainte d'une deuxième inondation de leur village.
   
La grande majorité des évacués -- mis à part les 24 personnes qui ont refusé de quitter le village -- a passé la nuit de samedi à dimanche chez de la famille ou chez des amis, et une cinquantaine de personnes ont utilisé le gymnase de la ville voisine d'Ajka, aménagé en refuge.
   
Le 4 octobre, un raz-de-marée de boue rouge toxique issue d'un réservoir fissuré de l'usine de bauxite-aluminium d'Ajka s'est déversée sur les villages alentours. Les causes de l'accident, qui a fait sept morts et environ 150 blessés, restent à élucider.
   
Selon les experts, de 600.000 à 700.000 mètres cubes de boue toxique se sont répandus, détruisant l'écosystème des rivières Torna et Marcal et atteignant, sous une forme diluée, la Raab, puis le Danube lui-même.
   

 

Première publication : 11/10/2010

  • HONGRIE

    Le village de Kolontar évacué par crainte d'une 2e inondation de boue toxique

    En savoir plus

  • HONGRIE

    La toxicité de la boue rouge s'atténue dans les eaux du Danube

    En savoir plus

  • HONGRIE

    La reconstruction après l'inondation de boue toxique pourrait prendre des mois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)