Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

EUROPE

La construction de la digue à Kolontar devrait s'achever lundi soir

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2010

La nouvelle digue en construction, censée bloquer de nouvelles fuites de boues rouges toxiques dans le village de Kolontar, devrait être finie dans la soirée. Les 800 habitants évacués doivent être prévenus aujourd'hui de la date de leur retour.

AFP - La nouvelle digue, dont la construction a été entamée samedi dans le village hongrois de Kolontar pour le défendre d'une deuxième éventuelle inondation de boue toxique, sera terminée lundi soir, ont annoncé les services de lutte contre les catastrophes.
   
"Le nouveau barrage est déjà prêt à 70%, il n'y a pas eu d'événements spéciaux durant la nuit de dimanche à lundi, les travaux se sont poursuivis sans interruption", a indiqué à l'AFP Tibor Dobson, le chef de ces services, précisant qu'il serait donc terminé comme prévu lundi soir.
   
"La digue ne sera pas de 400-500 mètres de longueur, contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, mais d'environ 1.500 mètres", a ajouté M. Dobson, précisant que 1.050 mètres avaient déjà été construits. Le barrage fera 30 mètres de large à sa base et 4 mètres de haut.
   
Les quelque 800 habitants de Kolontar seront informés dans la journée de la date possible de leur retour. Ils ont été évacués d'urgence samedi matin par crainte d'une deuxième inondation de leur village.
   
La grande majorité des évacués -- mis à part les 24 personnes qui ont refusé de quitter le village -- a passé la nuit de samedi à dimanche chez de la famille ou chez des amis, et une cinquantaine de personnes ont utilisé le gymnase de la ville voisine d'Ajka, aménagé en refuge.
   
Le 4 octobre, un raz-de-marée de boue rouge toxique issue d'un réservoir fissuré de l'usine de bauxite-aluminium d'Ajka s'est déversée sur les villages alentours. Les causes de l'accident, qui a fait sept morts et environ 150 blessés, restent à élucider.
   
Selon les experts, de 600.000 à 700.000 mètres cubes de boue toxique se sont répandus, détruisant l'écosystème des rivières Torna et Marcal et atteignant, sous une forme diluée, la Raab, puis le Danube lui-même.
   

 

Première publication : 11/10/2010

  • HONGRIE

    Le village de Kolontar évacué par crainte d'une 2e inondation de boue toxique

    En savoir plus

  • HONGRIE

    La toxicité de la boue rouge s'atténue dans les eaux du Danube

    En savoir plus

  • HONGRIE

    La reconstruction après l'inondation de boue toxique pourrait prendre des mois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)