Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

EUROPE

Prison à vie pour le policier qui avait abattu un lycéen en décembre 2008

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2010

Reconnu coupable "d'homicide volontaire avec intention de tuer" après avoir abattu un lycéen en 2008, le policier Epaminondas Korkonéas a été condamné à la prison à vie. La mort du jeune homme avait déclenché d'importantes émeutes à Athènes.

AFP - Le policier grec accusé d'avoir tué un lycéen en décembre 2008 à Athènes, déclenchant plus d'un mois de violences urbaines, a été reconnu coupable lundi "d'homicide avec intention de donner la mort" et passible de la prison à vie, à l'issue de neuf mois de procès.

La cour d'assises d'Amfissa, une bourgade du centre de la Grèce, devait se prononcer plus tard dans la journée sur la peine.

La cour a décidé à la majorité de retenir contre le policier Epaminondas Korkonéas, 38 ans, l'intention de donner la mort, et suivant le réquisitoire du parquet, ne lui a reconnu aucune circonstance atténuante.

La défense avait imputé le drame à un "accident tragique", affirmant que le policier tentait de repousser une agression des jeunes.

Le policier avait tiré trois balles avec son arme de service en direction d'un groupe de jeunes alors qu'il patrouillait le soir du 6 décembre 2008 dans le quartier contestataire d'Exarchia dans le centre d'Athènes.

Formée de trois margistrats et de quatre jurés, la cour a également reconnu coupable de complicité le second accusé, Vassilios Saraliotis, 32 ans, qui faisait équipe avec Korkonéas.

Les familles de la victime, Alexis Grigoropoulos, 15 ans, et celles des accusés ont accueilli la décision dans le calme, dans un prétoire plein, et alors que d'importantes forces policières étaient déployées autour du tribunal pour prévenir tout incident.

Le procès avait été délocalisé à Amfissa pour prévenir tout regain de violences à Athènes, qui avait été en proie à des semaines de troubles urbains après la mort de l'adolescent, l'affaire ayant radicalisé une frange contestatrice de la jeunesse grecque.

Première publication : 11/10/2010

  • GRÈCE

    À Athènes, des milliers de fonctionnaires défilent contre le plan d'austérité

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Affrontements entre la police et des manifestants à Athènes

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Nouveaux heurts entre jeunes et policiers à Athènes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)